logo Le moteur de recherche de la télé

Policiers bretons : les brigades de terrain en action !

Enquête d'action


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h00 sur W9

– Il est à moitié nu et iljette ses affaires dans la rue. Ce sont des passants qui ont prévenu la police, alertés par ce comportement agressif et dangereux. (Musique de tension)
– Tu le connais pas ?
– Il a pas changé...
– Calmez-vous, Monsieur !
– Non, s'il vous plaît, ne descendez pas ! Vous restez en haut,
– Au bout de 10 minutes, l'homme est de plus en plus agité. Pas question de discuter davantage, il faut agir. Imprévisible, il pourrait se jeter à tout moment par la fenêtre. Ce sont les pompiers qui sont chargés d'enfoncer la porte.
– Qu'est-ce qui se passe ?
– L'homme semble plus calme.
– Mais il tient des propos incohérents.
– Ben non.
– Il s'en prend au policier qui le maintient.
– Et drague même ouvertement celui qui est face à lui.
– Vous fumez ?
– En fait l'homme a ingéré un cocktail explosif : alcool et stupéfiants. Il a refusé catégoriquement de s'habiller. C'est à moitié nu qu'il est emmené par les pompiers grâce à l'aide des policiers. Au moment de descendre, l'interpellé, pourtant menotté, va essayer de dérober l'arme d'un policier.
– Il avait la main sur le pétard.
– Heureusement, un pompier s'est précipité pour l'en empêcher. S'agit-il d'une crise de folie passagère liée au mélange d'alcool et de stupéfiants ? Ou l'état de l'homme est-il plus sérieux ? Les pompiers décident de l'emmener aux urgences psychiatriques pour un examen approfondi.
– Si l'homme souffre d'une pathologie plus lourde et qu'il refuse de se soigner, ils pourront demander son hospitalisation d'office. Pendant ce temps, à 100 kilomètres plus au nord, Morlaix s'éveille. Plus petite que Quimper, cette ville compte 15 000 habitants. L'un d'entre eux a été arrêté pendant la nuit, en possession d'un gros sac de cannabis.
– Là, on va faire le domicile de votre mère...
– Les policiers le soupçonnent d'être un dealer. 2 perquisitions sont organisées : une première au domicile de sa mère, la seconde chez sa petite amie. C'est là qu'il cacherait l'essentiel de sa marchandise.
– Son déodorant est sans sels d'aluminium, sans alcool, avec du panthénol apaisant.