logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 2h40 sur TF1

– Ça va être dur. vous pourrez tourner la page.
– J'ai peur de pas tenir le coup.
– Bien sûr que tu tiendras le coup. Tu veux que la vérité se sache. Et si jamais t'as besoin de moi,
– De fien.
– J'ai ramené un puIl que t'avais oublié, vu qu'il commence à faire froid.
– On est en plein milieu du mois de décembre, mais ça commence ?
– Ouais, le climat méditerranéen, ça fait ça. Elle rit.
– T'as besoin d'une excuse pour venir me voir ? Je voulais savoir comment ça s'est passé avec l'autre.
– C'était difficile.
– J'aurais dû te dire de pas y aller. J'ai vraiment bien fait d'y aller. Ça s'est juste pas passé comme je l'avais imaginé.
– Pourquoi ?
– Je sais pas. Je voulais le pourrir, l'insulter. Je pensais qu'on s'engueulerait, mais pas du tout.
– Il s'est passé quoi ?
– Il m'a écoutée. Il m'a parlé. Il était différent d'avant.
– Qu'est-ce qu'il a dit ?
– En gros, que... qu'il s'en voulait.
– T'es sûre qu'il était sincère ? Et je m'en fous, en fait. J'ai juste compris que... c'était un malade qui avait besoin d'être soigné. Et moi, il me fait plus peur.
– Alors, tu te sens mieux ?
– Là, je t'en parle etj'ai plus de boule dans la gorge. Je dis pas que tout est réglé, hein, mais... je suis pas juste une victime. Je laisserai plus un seul souvenir me pourrir la vie. Pourquoi tu dis plus rien ?
– Parce que tu m'impressionnes. T'es trop forte, Jess. Musique douce Musique intrigante
– Tu te sens mieux ?
– Oui, un peu.
– Tu veux un peu d'eau ?
– Je veux bien.
– Tu as bien mangé, à midi ?
– Ça a rien à voir avec ce que j'ai mangé à midi.
– Alors, qu'est-ce qui s'est passé ?
– J'ai vu quelqu'un que je croyais mort.
– Ici ? A l'hôpital?
– Il me regardait à travers la vitre. Et j'ai tourné la tête, je l'ai vu... Il pleurait. Quand j'ai voulu le rejoindre, il est parti en courant. C'est là que j'ai dû m'évanouir.
– Mais c'était qui ? Le père d'Anna et de Chloé.
– Emmanuel Macron : Ça ne fait pas avancer le pays.
– A.Gindre: Bienvenue à tous dans "En toute franchise". La France s'apprête à vivre une nouvelle journée d'action des Gilets jaunes. Ce samedi, la présidence de la République a d'ores et déjà annoncé attendre des milliers de personnes à Paris pour casser et pour tuer.