logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 2h40 sur TF1

– C'est pas vrai...
– Si. Tu peux lui en toucher un mot ? On descend l'escalier. Je te fais confiance ?
– Ça va, ma chérie ? Je suis contente de te voir.
– Moi aussi. Ça va ? On t'empêche pas d'écrire ? Dis-moi... Il paraît que vous en êtes déjà à parler mariage ? C'est pas un peu tôt ? Vous vous connaissez depuis quand ?
– C'est l'homme de ma vie. Je le sais.
– Oui, mais... ta vie, justement, tu la vois comment ? Ton père me dit que tu veux arrêter le travail.
– Je vois que les nouvelles vont vite.
– Tu l'aimes, ton boulot d'architecte. Tu t'es tant battue pour t'imposer... Tu peux pas abandonner tout ça comme ça.
– Il y a pas que le boulot dans la vie. Je VEUX me COTICGTIÎFGI’ SUI’ mon COUPlG.
– Oui, bien sûr. Tes amis, tu les vois encore ?
– Emile les aime pas trop. Il me suffit.
– Chérie, c'est juste... que de te voir sous influence, ça m'inquiète un peu.
– Maman, de quoi tu parles ?
– Ecoute. Ce que tu me décris ressemble exactement aux 1res étapes de la manipulation d'un pervers narcissique. Il te coupe de ton environnement, de tes soutiens, tu deviens dépendante... Après, il exploitera tes fragilités.
– C'est quoi, tes délires d'analyse ? C'est à cause de tes bouquins ?
– Mais chérie... En tant que PSY. je savais que le déni, la colère étaient des symptômes classiques d'une victime Emile tenait ma fille dans le creux de sa main. Il était bien possible qu'il la maltraite. Il fallait que je l'aide.
– Le lendemain, Marion voulait en parler à son mari, mais il venait d'apprendre une étrange nouvelle.
– T'as entendu la nouvelle ? La voisine m'a raconté ça. Une jeune femme a disparu dans le coin.
– Comment ça ?
– Elle allait se marier bientôt. On l'a vue pour la dernière fois hier matin. Elle partait vers la forêt.
– Mais... et que dit la police ?
– Ils pensent que c'est pas inquiétant. Elle a pu faire une fugue pour fuir son mariage.
– Ils n'ont pas ouvert d'enquête ?
– C'est quoi, cette horreur ?
– Emile me l'a offert. Il sculpte des bouts de bois à ses heures perdues. Ça l'aide à se canaliser.
– Et il fait ça avec quoi ?
– Avec son couteau.