logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 2h40 sur TF1

– Ça fait 15 ans
– Vous n'avez plus peur de nous ? Au début, si, ça fait peur. Quand on vous explique les réunions une fois par mois, participer aux week-ends jardin, tout, faut y aller, et ça fait peur, au début, tout ça. Mais après...
– Tout le monde : "Xièxiè".
– XIEXIE.
– Ça veut dire "merci" en chinois. Bavardages, rires
– Les 1ers visiteurs sont en avance. 1h plus tard, c'est la grosse affluence. Les habitants se répartissent les groupes.
– Voilà. Donc, le studio. Je vous en prie. Meublé par le collectif.
– Dans le jardin, c'est Jean-Pierre qui assure l'animation.
– Cette année, le jardin est très en retard. Moche, il faut le dire. Mais ça peut être très beau.
– Et du coup, c'est chaque personne ou famille qui a envie d'un potager qui prend une petite parcelle ?
– Dans une parcelle, on va mettre 6 pieds de courgettes pour tout le monde. Dans d'autres, ce sera une culture familiale pour celui qui a envie de ses poivrons, de quelques tomates, etc.
– Les petits évoluent au milieu des personnes âgées, il y a un transfert entre générations qui a été perdu pendant pas mal d'années. Je sais pas. Moi, ça me touche. Je trouve que c'est à exploiter.
– Il y a moins de passage...
– Je vis déjà en groupe, en colocation. C'est un projet que j'aimerais perpétuer sur du long terme, mais en modifiant. La colocation, c'est pas pour toujours. Ce serait plutôt de garder cet esprit d'être avec d'autres. Je pense que notre génération, ou une partie, ira vers ça.
– Vous pouvez mettre une tente.
– Je veux un hamac entre les arbres. Brouhaha joyeux
– Tu es bien là, je sais, mais... On l'a pas vue de l'après-midi.
– On l'a vue courir. C'est le bonheur. Ce qu'on veut lui offrir.
– On resterait bien là.
– On y va, là.
– Au revoir, petit.
– Je reviens !
– On a profité de votre verdure.
– C'est bien.
– Merci.
– Au revoir.
– C'était un succès. On s'attendait pas à autant de monde. On était limite débordés.
– Les derniers visiteurs s'attardent. Certains ont encore de l'énergie pour rattraper le retard Depuis 17 ans, la vie de Laurence, coiffeuse et mère célibataire, tourne autour de son fils Martin.