logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 2h40 sur TF1

– Je fais là-haut.
– Pour l'heure, sa maman est vaillante, mais elle redoute qu'Aline devienne une charge pour ses voisines.
– C'est sûr que j'y pense. Je me dis que ça peut être quelque chose de difficile. Et non, je pense que là, tout le monde est dans l'acceptation. On le voit. Il y a des mamans seules avec des enfants... Donc, en fait, il y a une sorte de bienveillance et de compréhension mutuelle tacite. On a dit que là-haut, on laissait de la place pour tes confitures et tes compotes. Patricia rit.
– Il faut d'abord regarder la hauteur du frigidaire.
– Ce groupe s'est composé autour de femmes seules, retraitées ou jeunes, avec ou sans enfants. Dans 2 mois, Aline et ses voisines seront dans leurs meubles, si tout va bien.
– A 30km de là, Ingrid, qui a quitté Paris depuis un an, découvre le charme de ce quartier où se concentrent des habitats participatifs.
– C'est résidentiel et en même temps... On est dans le Grand Paris, mais il y a encore ce côté très... un peu bucolique... De ces quartiers ouvriers de la 1re couronne de l'Est parisien.
– Ce grand jardin aux portes de Paris est un luxe qu'aucun ici n'aurait pu s'offrir seul. Pouvoir faire garder ses enfants à tout moment en est un autre non négligeable.
– Elle est partie faire des courses.
– Ingrid a pris une pause pour récupérer les enfants à l'école. Ils jouent, surveillés par les voisins disponibles, et elle peut reprendre sa journée de travail, là-haut. Aujourd'hui, elle voit un client qui a trouvé un terrain
– Salut. Cava? Je regardais les chiffres pour notre rendez-vous de tout à l'heure.
– Il a fait appel à Ingrid pour monter ce dossier de copropriété, mais surtout apprendre d'elle à fonctionner en groupe sur ce projet dont lui et ses associés attendent beaucoup.
– Ça fait que les lots du dernier étage sortent assez chers.
– Sur la question du vivre-ensemble, qui est ratée dans notre copropriété actuelle, car on a acheté notre immeuble sans se connaître entre voisins avant d'habiter ce tout petit immeuble... On s'est dit : "Peut-être qu'on peut tout réussir d'un bloc.