logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 2h40 sur TF1

– Là, c'est pas beau parce que c'est l'hiver. Mais avec la pelouse, les potagers...
– Je vais accueillir son fils quand ils seront fâchés. On peut s'amuser, quoi.
– Dans l'aile sud, la 2e voisine mitoyenne de Blandine, c'est Patricia, qui y installe sa maman. Elle frappe.
– Faut de l'huile de coude.
– J'ai du mal. C'est surtout pour maman...
– Ce sera plutôt Aline.
– La vraie voisine, c'est maman. Donc, maman, c'est un rez-de-chaussée qui a été conçu pour... L'idée, c'est que tout soit accessible.
– Aline, 83 ans, sera la doyenne du lieu et elle annonce la couleur.
– J'ai pris des cours de danse pour essayer de récupérer mon équilibre, mais vu mon âge... Je suis diabétique, mais je ne me soigne pas. Rires Je fais un régime.
– Mais là, tout est plat. Ça va aller, pour l'équilibre.
– Ça a été choisi pour ça.
– Et c'est aussi une sécurité d'avoir les voisins pour les soucis.
– D'être entourée.
– Il y a du monde, hein.
– Dans ce groupe d'âge mûr, il s'agit de se rapprocher, d'aider les plus âgés. Pour d'autres, le bien-être des enfants prime. Brou haha Des voisins avec des enfants du même âge, c'était une priorité pour Ingrid et François, à l'origine de ce projet qui réunit sept familles.
– C'est vraiment chouette. J'ouvre la porte, ils sortent et ils jouent ensemble.
– On a une pièce en plus. On aurait fait un bâtiment vertical sans jardin, on n'aurait pas eu ce lieu de partage. On aurait pas pu le faire dans un autre contexte. Je Pense pas. On aurait pas pu faire ça là où on était avant, par exemple.
– Avant, ils habitaient tous Paris et se sont lancés dans l'habitat participatif à Montreuil, à l'est de Paris. Ils ont gagné de l'espace et de la convivialité. Ils se sont connus au hasard des rencontres. Ici résident des trentenaires, enseignants, ingénieurs et l'ex-nounou d'Ingrid et François, devenue une amie. Ils l'ont invitée à se joindre au projet.
– Super chouette. Rien à dire. Des bons voisins... On se connaît tous. Et c'est chouette.
– Non, ça va. Bonne aventure.
– Et ce n'est pas fini !
– C'est pas fini.
– C'est que le début.
– Maintenant, il faut savoir vivre ensemble, cultiver le vivre-ensemble jusqu'au bout.