logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 2h15 sur M6

– Comment puis-je oublier Ce coin de paradis ? Ce petit bout de terre Où vit encore mon père Comment pourrais-je faire Pour me séparer d'elle ? Oublier qu'on est frères Belle Corrèze charnelle
– Oublier ce matin Que tu es parisien Que t'as de l'eau dans le vin Que tu es parti loin
– Ce n'était pas ma faute On joue des fausses notes On se trompe de chemin Et on a du chagrin On se joue tout un drame On a des vagues à l'âme
– Tu as du mal au coeur Tu as peur du bonheur
– Acheter des tableaux
– Et des vaches en photo C'est tout c'que t'as trouvé Pour te la rappeler
– Vous me trouvez un peu con N'aimez pas ma chanson Vous me croyez bizarre
– Un peu patriotard
– Le fruit de ma réflexion Ne touchera personne Si vos pas ne résonnent Jamais dans ma région
– C'est pire qu'une religion Au-delà d'une confession
– Je l'aime à en mourir Pour le meilleur et pour le pire
– ET SI JE MONTE AU CIEL IL Y AURA PEUT-ETRE JOEL GUILLAUME ET JEREMY ET MON COUSIN PIEDRI YOAN SERA EN VOYAGE DANS UN AUTRE PAYS ALLEZ FAIS TES BAGAGES VIENS REJOINDRE TES AMIS ON VEUT DU CLODY MUSETTE A EN PERDRE LA TETE ON VEUT UN DERNIER CHABROL UN PETIT COUP DE GNOLE LA VOIX DE NOS GRANDS PERES L'ODEUR DE CETTE TERRE VUE SUR LES MONEDIERES C'EST PIRE QU'UN TESTAMENT AU DELA D'UNE CONFIDENCE ON EST DES PETITS ENFANTS DE CE JOLI COIN DE FRANCE ENTERREZ NOUS VIVANTS BAILLONNES S'IL LE FAUT MAIS PRENEZ SOIN AVANT DE REMPLIR NOTRE JABOT LA RELEVE EST POUR TOI NOTRE PETIT LUCAS ON T'LAISSE EN HERITAGE LA PISTE NOUS ON DEGAGE LE TEMPS NOUS A GATES ON EN A BIEN PROFITE ON A DES SOUVENIRS EN TETE CE SOIR, FAISONS LA FETE
– Acceptez ma rengaine
– Elle veutjuste te dire je t'aime
– SOYEZ SURS, J'EN SUIS FIER J'AI LA CORREZE EN CATHETER
– D'être avec vous ce soir
– J'ai le coeur qui pétille
– Mimi sers nous à boire PA PAYA PA PA PA (Notes finales) Ce coin de paradis ? (Musique douce à la guitare)
– Tu sais qu'ily a un bateau Qui mène au pays des rêves Là-bas où il fait chaud Où le ciel n'a pas son pareil
– Tu sais qu'au bout de cette terre Oui, les gens sèment Des milliers de graines de joie Où pousse ici la haine
– On m'avait dit p'tit gars Là-bas on t'enlève tes chaînes
– On te donne une vie Sans te jeter dans l'arène Comme ici Tout petit Après neuf mois à peine
– On te plonge dans une vie Où tu perds vite haleine
– Alors sans hésiter J'ai sauté dans la mer Pour rejoindre ce vaisseau et voir Enfin cette terre, là-bas trop
– De lumière j'ai dû fermer les yeux Mais rien que les odeurs Remplissaient tous mes voeux JUST WANNA BE FREE IN MY WORLD VIVERE NELLA LIBERTA WOOOHOOO OOOOOH
– Alors une petite fille Aussi belle que nature Me prit par la main et me dit: Suis cette aventure, on disait
– Même, oh oui, que la mer l'enviait
– Que la montagne se courbait Pour la laisser passer
– Elle m'emmena au loin Avec une douceur sans fin Et ses bouclettes dorées Dégageaient ce parfum
– Qui depuis des années Guidait ce chemin
– Ton chemin, mon chemin, le chemin
– I JUST WANNA BE FREE IN THIS WAY VIVERE PER LIBERTA
– Pour arriver enfin A ces rêves d'enfants
– Qui n'ont pas de limites Comme on a maintenant J'ai vu des dauphins nager Dans un ciel de coton
– Où des fleurs volaient caressant l'horizon
– J'ai vu des arbres pousser Remplaçant les gratte-ciels
– J'ai vu au fond de l'eau Une nuée d'hirondelles
– Just wanna, just wanna be liiiiih
– Woooooh Aaaaaah ah ah
– WOOOOOH
– Aaaah ah ah ah ah ah
– Wooohooo
– Aaaaaaah
– Vivere Tu seras viril mon kid Je ne veux voir aucune larme Glisser sur cette gueule héroïque Et ce corps tout sculpté Pour atteindre Des sommets fantastiques Que seule une rêverie Pourrait surpasser Je ne veux voir Aucune once féminine Ni des airs, ni des gestes Qui veulent dire Et Dieu sait si ce sont Tout de même les pires à venir Te castrer pour quelques vocalises Loin de toi ces finesses tactiques Toutes ces femmes origines Qui féminisent groguisent Sous prétexte d'être le messie Fidèle de ce cher modèle archaïque Tu tiendras dans tes mains L'héritage iconique d'Apollon Et comme tous les garçons Tu courras de ballons en champion Et deviendras Mon petit héros historique
– VIRILITE ABUSIVE Je veux voir Ton teint pâle se noircir De bagarres et forger ton mental Pour qu'aucune de ces dames Te dirigent vers de contrées roses Néfastes pour de glorieux gaillards Tu hisseras ta puissance masculine Pour contrer Cette essence sensible que ta mère Nous balance en famille Elle fatigue Ton invulnérable Achille Tu compteras Tes billets d'abondance Qui fleurissent sous tes pieds Que tu ne croiseras jamais Tu cracheras sans manières En tous sens Défileras fier et dopé de chairs De nerfs protéinés Tu brilleras par ta force physique Ton allure dominante Ta posture de caïd Et ton sexe triomphant Pour mépriser les faibles Tu jouiras de ta rue d'étincelles
– Mais moi, mais moi Je joue avec les filles Je ne prône pas mon chibre j'accélérerai tes rides Pour que tes propos Cessent et disparaissent (Musique rythmée) (Musique douce à la guitare) Je suis allé au bout de moi Comme une ombre qui vagabonde Pour oublier ta peau, ta voix J'ai dansé contre d'autres corps Mais je n'étais jamais moi-même J'ai essayé, j'essaie encore D'oublier que tu étais mienne Et peu importe où tu te caches Plus tu t'éloignes Plus je m'attache Je n'aime que toi C'est ma faiblesse Toi mon ivresse Je rêve parfois Que tu arrives Mettre tes bras autour de moi Puisqu'un océan nous sépare J'envoie des bouteilles à la mer La peine a noyé mon espoir Mes nuits blanches ont un goût amer Le soleilje ne l'aime plus Et toi tu brilles par ton absence Mes journées sont des heures perdues Et mes chansons sont des silences Et peu importe où tu t'éloignes Plus je me perds Plus tu me gagnes, oh Je ne sais faire que ça T'aimer sans cesse Semer de l'amour Sous tes pas Mais tu m'esquives Toi, tu es déjà Sur une autre rive Mettre tes bras Autour de moi Si tu es dans les bras d'un autre Qu'est-ce que j'y peux Rien, j'imagine Cache tes peurs, oublie mes fautes Car ce bonheur est le nôtre Et l'amour nous devine (Notes finales) (Piano)
– T'es ma béquille Mon Carglass qui répare T'es mon atèle Mon calmant, mon Hépar T'es mon futur qui tuera mes ex T'es ma stature Mon Viagra, ma Contrex T'es mon point G Mon point P, mon poto Ma vache qui rit Quand je suis en pleurs T'es mon Kiri, mon petit coeur
– TOUT L'TEMPS, TOUT L'TEMPS
– Si le temps passe je t'aime autant (Musique entraînante) *Si le temps passe Je t'aime autant T'es mon Compeed, mon Mercurochrome T'es moins stupide que nous Qui sommes des hommes T'es mon encens, mon parfum Douce odeur T'es mon écharpe Mon bonnet et mes gants T'es mon palmier Dans mon verre de russe blanc T'es ma station essence Quand je me perds T'es mon weekend, ma première bière SI LE TEMPS PASSE JE T'AIME AUTANT T'es mon plus un Quand je chope des invit' T'es mon amante Mon amie, mon instit' T'es ma Soupline T'es mon huile essentielle T'es ma tartine Ma confiture de miel T'es Charlotte Le Bon T'es ma Bourgoin T'es ma chance pour de bon T'es mon bon point T'as l'compte Instagram Que je mate le plus T'es mon son préféré Quand on attend le bus Tout l'temps, tout l'temps (Tant-tant, tant-tant-tant) (Ballade) Je suis une cruche Percée de plus J'ai la peau craquelée Depuis toi, desséchée Quand vient la Lune Et le vent frais Par habitude Je te cherche sur le canapé Dieu qu'elle est loin La nuit de liesse Où j'ai trouvé ta main Bien avant la tristesse Tu m'avais vu Tu m'as pris en collier Et mon cou, tu l'as tendu Mais t'es où ?