logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 1h20 sur France 5

– Le sachant numéro 8 est encore représentatif, malheureusement. Si la France a un retard en matière de prise en charge de l'autisme, c'est à cause de l'emprise des psychanalystes qui continuent à penser, pour certains... Je ne vais pas me faire que des copains! Ils continuent à penser que l'autisme naît d'une mère toxique, que l'enfant se replie dans sa bulle pour lui échapper. On entend encore ça en 2018. Ça fait perdre beaucoup de temps aux enfants.
– Mike Ruggieri : C'est-à-dire que le problème, c'est vous.
– Elizabeth Tchoungui : C'est toujours le problème de la mère. Merci, Freud!
– A.-E.Lemoine: Qu'est-ce que l'autisme Asperger concrètement? Quand vos premiers doutes arrivent-ils au sujet d'Alexandre?
– Elizabeth Tchoungui : L'autisme Asperger est peut-être plus difficile à diagnostiquer parce que ce sont des enfants qui parlent. Ils ont un handicap dans les interactions sociales. Par exemple, c'est difficile pour lui d'aller acheter du pain chez la boulangère. Les premiers signes, ça a été des intérêts électifs. Il ne se consacrait qu'au train depuis tout petit. A 2 ans, il regardait des documentaires sur les TGV. A 2 ans et demi, il mémorisait tous les commentaires. Il était incollable sur les pantographes et les caténaires. C'est aussi beaucoup de colère, le soir, car l'environnement extérieur est une angoisse, une agression. Ils ont du mal à filtrer les stimuli. Au début, on pense que ce sont des colères, et non. Et puis, des troubles de sommeil, un enfant qui est dans sa bulle... A l'école maternelle, il ne rentre pas en contact avec les autres. C'est à ce moment-là qu'on a commencé à voir qu'il était vraiment en souffrance et qu'il fallait agir.
– Mike Ruggieri : Entre votre conviction personnelle et le diagnostic médical, ily a un parcours du combattant. Vous avez vu 11 spécialistes, Un ophtalmo, un ORL, une pédiatre, un neuropédiatre, une psychologue, une psychomotricienne, un autre psychologue, une ostéopathe et un psychanalyste.
– Elizabeth Tchoungui : Et tout ça en traînant Alexandre. A chaque fois, je devais redérouler son histoire. Le pauvre était planqué sous ma chaise.