logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 1h20 sur France 5

– Karine Le Marchand : Bienvenue. On est vendredi. 1000 émissions passées avec vous. Merci infiniment.
– Elizabeth Tchoungui : Autre nouveauté, "Les Maternelles" le mercredi et une nouvelle présentatrice.
– Elizabeth Tchoungui : Depuis, j'ai fait péter l'afro!
– A.-E.Lemoine: D'excellents souvenirs qu'on a eu plaisir à revoir. Dans l'assiette, c'est Christian qui gère. Qu'est-ce que c'est?
– C.Duplaissy: Des souvenirs de la mer, de la terre...
– Pierre Lescure : Et les haricots, c'est des souvenirs de quoi? de musique.
– Elizabeth Tchoungui : On peut faire d'autres musiques...
– C.Duplaissy: C'est de la morue servie avec des palourdes, quelques haricots blancs et un peu de xistora, notre saucisson rouge du Pays basque. Très bon appétit.
– A.-E.Lemoine: Merci. Journaliste, présentatrice de télévision, patronne des "Maternelles". C'est comme ça que le grand public vous connaît, Elisabeth. Vous levez le voile sur votre vie de maman d'un jeune garçon, Alexandre, autiste Asperger. Vous racontez comment vous vous êtes parfois perdue dans cet incroyable parcours du combattant pour faire reconnaître le diagnostic qui pourra permettre l'accompagnement de votre fils. Ce livre s'appelle "Le Jour où tu es né une deuxième fois". C'est le jour où vous avez enfin réussi à faire reconnaître votre fils comme atteint d'autisme?
– Elizabeth Tchoungui : Absolument. C'est le jour du diagnostic, après avoir vu 12 sachants. C'est le 12e qui a enfin posé le diagnostic. se sont complètement gourés. Ily en a un qui a été particulièrement nuisible, mais que je remercie, car c'est grâce à lui que j'ai écrit ce livre. Le sachant 8, un ponte de la pédopsychiatrie.
– A.-E.Lemoine: Le diagnostic est arrivé au bout de combien
– Elizabeth Tchoungui : Au bout d'une année d'errances médicales. Je consulte enfin ce ponte J'ai mené ma propre enquête puisque je suis journaliste. Je lui dis que je pense que mon fils est autiste Asperger. Il me dit que non, qu'il interagit avec lui. Au bout de 2 séances, la kalachnikov se tourne vers moi. "L'accouchement a été difficile? Le lien maternel ne s'est peut-être pas créé." Alexandre était toujours en souffrance.