logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h25 sur France 5

– Karine Le Marchand : Vous voulez vraiment faire la révolution?
– J.-L.Mélenchon: Quand c'est nécessaire, oui. A la fin du XXe siècle, on pensait que c'était par une méthode violente qu'on y arriverait. Toutes sortes de gens ont essayé. C'est un sujet très grave, car plein de gens sont morts. Pas ça! Ma stratégie, c'est d'être pacifique, volontairement, radicalement et absolument pacifique. On ne tire pas un coup de fusil. Ma stratégie passe aussi par la conviction de masse et pas par la contrainte.
– Pierre Lescure : Ironie de l'histoire, aujourd'hui, il appelle les Français à se rendre sur les barrages des "gilets jaunes". Avec du recul, en voyant la révolte des Français, comment voyez-vous ces discussions? Il avait l'air calme, ce soir-la
– Karine Le Marchand : C'était dans un contexte de campagne présidentielle. Il fallait quand même apaiser les choses pour aller vers le plus large. Je pense qu'il est sincère quand il me parle, à ce moment-là.
– Pierre Lescure : Ça vous dirait de faire une émission avec E.Philippe?
– Karine Le Marchand : J'aimerais bien.
– Pierre Lescure : Il est aussi grand que vous! l'avoir dans mon émission. Avant cette période un peu trouble, je pense que ce n'était pas un enjeu suffisamment fort pour mettre ça en prime time.
– Pierre Lescure : Aujourd'hui, ce serait pas mal.
– Karine Le Marchand : Dans cette histoire d'aller vers les autres pour se faire comprendre sincèrement et sans tabou, ce serait un super moment de dire qui ils sont vraiment et comment ils vivent ce qui se passe aujourd'hui. j'adorerais.
– A.-E.Lemoine: Vous pouvez lui lancer une invitation. Il ne faut pas mélanger les genres?
– Karine Le Marchand : Pour le peuple, ce serait nécessaire. Pour eux, en politique, ce serait trop dangereux.
– Mike Ruggieri : Difficile d'être dans l'action et dans le recul. C'est avec M.Bernier qu'on vous retrouve demain. On sent vraiment que sa personnalité vous a touchée, notamment lorsqu'on aborde le sujet des enfants.
– Pour Michèle, qui a perdu trop tôt sa propre mère, devenir maman est sans doute le plus beau rôle de sa vie.
– Avec sa fille, elle a eu envie de créer les mêmes rapports qu'elle avait avec sa maman.