logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h25 sur France 5

– On a une période de 15 ou 20 ans de vie nomade sexuelle et relationnelle, avant de s'engager avec qui que ce soit. Quand je te choisis, et en plus, sur une application où j'ai le choix entre 1000 personnes, c'est que vraiment, tu es "la" personne. Pour toi, je vais effacer mes applis. Depuis que tu es tout pour moi, mon amour, mon confident, mon partenaire, celui qui va m'aider à devenir la meilleure version de moi-même, tout ça en une personne, à partir de là, si je vais ailleurs, c'est que tu n'es pas tout pour moi. Cette notion d'aller ailleurs, que ce soit pour une amitié, une confidence, une intimité affective... Peu importe! A partir du moment où je vais ailleurs, c'est déjà le fracas de cette ambition romantique.
– Pierre Lescure : J'aime cette nouvelle déclaration d'amour. J'ai supprimé toutes les applis.
– Mike Ruggieri : On trompe aussi ceux qu'on aime?
– E.Perel: Oui.
– A.-E.Lemoine: Parce qu'on les aime?
– E.Perel: L'une des grandes découvertes de ce livre, et ce n'est pas un livre sur l'infidélité... C'est un livre sur le couple d'aujourd'hui. Je me suis servie de l'infidélité parce qu'elle recèle de drames humains. Il y a le secret, la trahison, la vengeance, la jalousie, la passion... D'habitude, il faut aller à l'opéra pour tout ça. Ily a une expérience qui fait qu'on divorce à cause de l'infidélité. Ça n'a jamais existé avant. C'est l'une des 3 causes principales du divorce. J'ai écrit un livre sur l'amour d'aujourd'hui, sur ce qu'est le couple aujourd'hui à travers cette crise. Parler des gens qui trompent... Parce que le couple est fini, parce qu'on ne se désire plus, parce qu'ily a du ressentiment, un conflit perpétuel... Voilà pourquoi le livre a été écrit. Les gens me disent qu'ils sont bien dans leur famille... "Ce n'est pas que je voulais trouver quelqu'un d'autre. Je voulais retrouver une partie de moi-même."
– Mike Ruggieri : L'adultère n'est pas la mort du couple?
– E.Perel: Pas nécessairement. Les gens ne me parlent pas de sexe. Ils veulent se sentir vivants. C'est la force de la transgression, de se retrouver eux-mêmes.