logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h15 sur France 3

– C'est une infusion qui a duré deux heures. Cet essai clinique, on le mène en France, mais il y a également des cliniciens italiens et hollandais qui ont demandé à participer à cet essai clinique, il a donc lieu dans plusieurs pays d'Europe.
– S. Davant : Serge, quelle est votre réaction à tout ça? Quelle va être la vie de Mélissa si tout se passe bien?
– Ça va se faire progressivement. Les premiers signes d'amélioration devraient prendre quelques semaines. Je vais dire quelque chose de très personnel... Ça fait 30 ans que je m'engage dans ces recherches. Ça a donné un sens à ma vie. Un double sens... On est tous porteurs d'anomalies génétiques, et sur plusieurs générations, dans toutes les familles, ça arrivera... C'est arrivé dans ma famille il y a trois ans, une petite fille qui est née avec une maladie génétique, qui a failli en mourir. Quand le diagnostic a été posé, il se trouve que sa maladie a un traitement. Elle est sortie d'affaire. Ses parents ont appelé leur fille "Victoire".
– S. Davant: Dans les 5 ou 10 prochaines années, on va sortir plus de médicaments que dans les 60 précédentes? Tout ce qu'on a appris sur les maladies, les méthodes, les découvertes, on va pouvoir les utiliser sur d'autres maladies. On verra demain des résultats sur une maladie incurable et pour laquelle aujourd'hui on a traité un enfant. On pourra déployer ce traitement sur d'autres maladies. On parle de maladies incurables, un enfant dont le médecin vous dit qu'il n'y a rien à faire. Aujourd'hui, on est en train de faire tomber cela.
– C. Féraud : Merci à tous en tout cas, merci de votre engagement, Pascal, on va chanter... Pour clôturer cette émission, même si c'est loin d'être terminé... On va regarder le compteur avant de laisser chanter Pascal... Il n'y a pas de petit don... Ce serait bien d'atteindre les 5 millions. Voici Pascal Obispo, "Eteint la lumière"...
– Pascal Obispo,
– C. Féraud : Notre parrain! Pour ce 32e Téléthon, Pascal Obispo!
– P. Obispo : En chantant, je voyais que le compteur n'arrêtait pas de monter!
– C. Féraud : On va peut-être faire un premier bilan, même si ce Téléthon est loin d'être fini.