logo Le moteur de recherche de la télé

Sur la pointe des pieds


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 4h40 sur France 2

– Et donc on est rentrées, elle était toute mouillée. Et Jeannot : "Ben qu'est-ce que "t'as fait ?" Alors elle a dit : "C'est la petite, "elle m'a poussée dans le canal. Tu te rends compte ?" Et, au lieu de me gronder, ils ont rigolé. C'était gentil, quand même.
– Ah oui. Il est sympa, Jeannot, même s'il est parti.
– Oui. Je l'aimais beaucoup.
– Moi, je l'écoute encore, là-haut.
– Oui. J'ai beaucoup de pensées pour lui. Toi aussi. Au Mont-Saint-Michel, ça m'a fait plaisir que tu mettes une bougie, que tu y penses par toi-même. Ça m'a beaucoup touchée. J'ai trouvé ça si gentil de ta part d'avoir une pensée pourJeannot. T'es fatigué ? Lorsque la myopathie de Duchenne vous tombe dessus, cela est une atteinte viscérale Ce qui vous est de plus cher. La chair de votre chair. Cela semble presque une phrase construite pour libérer l'espace de souffrance entre une mère et son enfant. Mais quelle est cette part de nous qui vit hors de nous ? Reliés nous sommes, au coeur de nos existences communes, de notre patrimoine génétique commun, un héritage incontrôlé et incontrôlable.
– Voilà. 90 degrés. Ça va, là ? Ça tire pas ?
– Je vais devoir les porter toute la vie ?
– Tes attelles ? Non. Là, il faut que tu les mettes le temps que tu continues à grandir. Parce que, si tu les mets pas et que tu grandis, le petit tendon qui est derrière va se raccourcir, et après tu pourras plus poser le talon par terre. Du coup, ça va être un peu embêtant. Tu marcheras comme les danseuses, sur la pointe des pieds. Alors on profite que c'est encore bien comme il faut pour te tenir les pieds et les garder le plus possible à 90 degrés. Que tu sois pas tout le temps sur les pointes.
– Dans le cas de Rubens, les problèmes orthopédiques ne sont pas majeurs, puisqu'il continue à marcher, qu'il a des amplitudes articulaires au niveau des genoux convenables, au niveau des hanches aussi. Mais il a un petit problème d'équilibre. Il est obligé de se projeter en avant, en se mettant sur la pointe des pieds. Si on ne fait rien, si on ne posture pas, ses pieds vont s'enraidir dans cette position d'équinisme, vers le bas.