logo Le moteur de recherche de la télé

Sur la pointe des pieds


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 4h40 sur France 2

– On travaille avec le toucher. C'est un média qu'il apprécie, car il est en contact avec les choses. C'est concret, manuel. Il touche, il produit quelque chose. Même sur l'ordinateur, car quelque chose s'inscrit après. Et ça lui
– Là, par contre, c'est bloqué.
– T'es en train de gagner.
– Je sais pas.
– Regarde, j'en ai un et toi, plein. On travaille les mouvements qu'il peut faire, qui parfois sont compliqués quand il est fatigué. Car, quand on le sollicite beaucoup, on perd en précision, on perd en qualité du geste. Je l'entraîne à aimer faire des manipulations fines. On fait de la peinture, on utilise des objets fins. On travaille sur ce qui est manipulation, le toucher, tout ce qui est musculaire et articulaire, avec un côté ludique. Tends ta main, entre chaque geste.
– J'essaye.
– Non, remets ta main comme si t'allais faire coucou à quelqu'un. Tu commences par le petit?
– Non, je vais arrêter avec le petit.
– Oublie pas de faire coucou.undefined
Voilà. Parfait.
– Salut, Rubens. Ça va ?
– Ouais.
– J'ai rencontré Rubens quand il avait 3 ans et demi. On avait remarqué qu'il marchait un peu sur la pointe des pieds. On a pensé qu'il avait une rétraction des tendons d'Achille. Donc on a commencé à travailler sur sa marche, sur son équilibre, la rééducation à la marche, pendant quelques années. Jusqu'à ce qu'on découvre qu'il y avait une pathologie plus importante, plus durable, qui se cachait derrière ça. Et là, on est passés à quelque chose de beaucoup plus global, avec moins d'exercices sur la marche mais plus de relaxation musculaire, et à un travail plus général sur tout le corps, sur l'ensemble des 4 membres. Et puis toujours rester concentrés sur l'assouplissement de l'ensemble de sa chaîne musculaire. On fait l'autre jambe ? 1er objectif : le soulager, le soutenir aussi. Et puis peut-être aussi, à travers certains exercices, l'aider à se sentir bien dans son corps, à faire confiance à son corps, qui lui pose plus de difficultés, il s'en rend compte, quand iljoue avec les enfants de son âge.
– Pâques 2014. Nous avons récupéré le fauteuil roulant de Rubens.