logo Le moteur de recherche de la télé

Sur la pointe des pieds


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 4h40 sur France 2

– Quand il dit qu'il a froid, les autres ont-ils froid ? Jusqu'où peut-il tenir ? Du coup, on dose un peu au feeling, et c'est à lui de s'exprimer. On est vigilants. On lui propose de se reposer, même quand il ne le demande pas. C'est la question la plus délicate. J'apprends à mieux le connaître aussi, mais c'est comme en classe. Jusqu'où peut-il aller, jusqu'où peut-on lui demander d'aller ?
– On a trouvé un crabe ! Il est là, il est là !
– Les bateaux à marée basse.
– Il leur manque un peu d'eau. Mais j'aime bien, je trouve ça joli. On dirait un tableau. Qu'ils sont vivants et qu'ils sont sur leurs jambes. Mais ils sont immobiles. On va leur demander, à la crique, s'ils ont trouvé ?
– D'ac.
– Ouais.
– J'ai un demi-pétoncle, une patelle qui est morte sur le trajet. Vous allez me trouver un bigorneau complet, ce coup-là.
– Je savais que vous alliez pas tarder à arriver. Ça faisait longtemps que je vous avais pas vus.
– C'est un petit garçon qui fait tout comme les autres, en fait. On est plus attentifs, mais... C'est une richesse, surtout pour les enfants. Il faudrait qu'on en accueille davantage, parce que ça leur ouvre le regard sur le handicap. Je pense que cette génération, ces élèves vont grandir différemment. C'est une belle expérience pour tout le monde.
– Sur mes cahiers d'écolier, sur mon pupitre et les arbres, sur le sable, sur la neige, j'écris ton nom. Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j'écris ton nom. sur les armes des guerriers, Sur la jungle et le désert, sur les nids, sur les genêts, sur l'écho de mon enfance, ton nom. Sur les merveilles des nuits, sur le pain blanc des journées, sur les saisons fiancées, Sur tous mes chiffons d'azur, sur l'étang soleil moisi, sur le lac lune vivante, Sur les champs, sur l'horizon, sur les ailes des oiseaux et sur le moulin des ombres, Sur chaque bouffée d'aurore, sur la mer, sur les bateaux, sur la montagne démente,
– A ce stade, tout semble incompréhensible à celui qui le voit de dehors : un enfant qui se lève, sort de son fauteuil, y retourne, se promène parfois avec, et parfois sans.