logo Le moteur de recherche de la télé

Sur la pointe des pieds


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 4h40 sur France 2

– D'accord.
– On écoute le sang qui bat dans les poumons.
– Incroyable. C'est
– Coeur normal.
– Génial.
– Tout à l'heure, pour aller d'un bâtiment à l'autre, il s'est filmé en disant "à fond la caisse".
– C'est pour ça que je dois mettre un limitateur de vitesse. Ou je vais te donner un permis à points.
– J'ai des petites lumières aussi.
– On a acheté des lumières à vélo.
– Et c'est parfait.
– Tu me donnes les 2 mains et t'essayes de décoller les pieds. On essaye de sauter. Hop ! Très bien. Maintenant, tu te mets sur une jambe. Très bien. Sur l'autre. Doucement. Très bien. Avance vers la porte.
– La la, Schtroumpf la la...
– Youpi g
– On se rallonge. 0K. Maintenant, tu te décontractes Lève ta tête. Essaye de décoller ta tête. On y va. Ah ben oui. Maintenant, tu rentres ton ventre.
– Mes genoux lâchent beaucoup.
– Quand tu marches ?
– Beaucoup.
– Et ça te fait tomber ou pas ?
– Je tombe.
– Dans la cour de récré ?
– Oui, et à la maison surtout. Parce que parfois, quand je m'assois par terre, je mets mes genoux devant, et ça fait "crac".
– C'est parce que tu es obligé de forcer. Montre-moi comment tu te relèves. Lève-toi, montre-moi. Très bien, parfait.
– Je peux aller faire un tour ?
– Alors mets tes chaussures. Ce qu'il explique bien, c'est qu'il a de vrais lâchages. qu'on sent monter et où on peut s'arrêter, la fatigue qui pose certainement moins de problèmes que d'autres.
– Relève à droite. Fais attention sur le bateau. Tire sur la voile.
– Lève la barre. Regarde derrière toi, t'es accroché à la bouée. Voilà. Nickel. Ça va, Rubens, t'as pas trop froid ? tu te laisses porter par Yo. Assieds-toi, oui. T'es content de ta semaine ?
– J'étais content le 1erjour, parce qu'il faisait chaud. Mais là, j'ai froid.
– Eh oui.
– Oui. Tu vas être bien, au chaud.
– Une bonne douche, un bon petit repas. C'est ça qui est bien, en mer. Quand on revient, on est contents d'avoir chaud. On est contents de partir, on est contents de revenir. On va accoster.
– La fatigabilité de Rubens, c'est difficile à gérer, carje ne sais pas jusqu'où il peut aller. Quand il dit qu'il est fatigué, est-ce que je peux lui demander un peu plus ?