logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le mercredi 14 novembre 2018 à 11h45 sur France 5

capture
– On voit toute la ferraille. Elle descend jusqu'au pied de la chaussée. Elle va jusqu'en face. La solidité du pont est en jeu.
– Le plus inquiétant se trouve sous le pont.
– On voit le béton qui se désagrège.
– A cause des infiltrations et de l'humidité, les voûtes sont plus étanches. Le béton s'effrite dangereusement. Ces dégradations inquiètent les usagers.
capture
– Quand on voit ce qui s'est passé en Italie, on peut tout imaginer. Enfin, ce n'est pas le même édifice. Les dégâts seraient moindres que ce qui se produit là-bas.
– On a eu des crues importantes. L'usure se fait d'année en année. Peut-être que le pont tombera.
– La maire est responsable de l'ouvrage. Elle a déjà pris un arrêté municipal pour limiter l'accès sur le pont aux véhicules les plus lourds, mais si rien n'est fait, elle redoute une catastrophe.
– Quand on voit toutes les fissures, qu'il n'y a plus grand-chose qui tient... Demain, un gros engin peut tomber dans la rivière.
– Ily a 2 ans, une étude menée sur le pont a conclu que des travaux de réparation étaient nécessaires. Montant estimé: 112 000 euros. C'est une somme conséquente pour un village de 120 habitants.
– C'est très difficile. Il faut faire la course aux subventions de l'Etat ou du département. On essaie d'entretenir comme on peut. On fait quelques réparations, mais c'est très coûteux. Les baisses de dotations ne nous ont pas aidés. On a perdu presque 30 % des dotations depuis 2014. Sur un petit budget, c'est énorme.
– Pour aider la commune, le département va verser 72 000 euros de subventions. Pour les 40 000 euros qui restent, la commune va devoir faire un emprunt, qu'elle remboursera sur plusieurs années.
– Si on avait l'argent, on ne ferait pas d'emprunt. Par contre, il ne faut pas de catastrophe. Si on a une tempête, une toiture à refaire, comme sur l'église ou la mairie, ça sera difficile. Il faudrait demander à l'Etat de nous aider.
capture