logo Le moteur de recherche de la télé

Manaslu, royaume fragile de l'Himalaya


diffusion le dimanche 11 novembre 2018 à 0h15 sur France 5

– Dans le passé, l'agriculture était la principale ressource et on allait au Tibet troquer les récoltes contre des yacks. Avec les années, le prix du yack a été multiplié par 5 en à peine 10 ans. On part vendre ses bêtes au Tibet et on revient avec des provisions. Au milieu des champs, les marmottes sortent de leur hibernation et profitent des premières pousses. Ily a quelques semaines, tout était recouvert d'un épais manteau de neige. Les jeunes peuvent enfin retrouver le plaisir de se chamailler. A Samdo, chaque famille possède un ou plusieurs chevaux. Ils passent leurs journées dans les prés à côté des marmottes et des yacks. Certains n'hésitent pas à s'aventurer dans les montagnes. Les chocards à becjaune sont des oiseaux très sociables. Ils se déplacent en groupe de plus d'une centaine d'individus. Ces regroupements planent et fondent sur les crêtes, rasant les montagnes, et se dispersent pour se nourrir sur les versants.undefined
De nouveau, en à peine quelques instants, le baromètre vacille. Le froid s'installe et la bruine se transforme en neige. C'est un signe fort, car à cette période, la neige ne devrait plus tomber. Ici aussi, les changements climatiques se font sentir avec leur cortège d'incertitudes. Comme chaque jour, cette femme offre quelques restes de nourriture aux mules retraitées. Malgré le temps, le ravitaillement ne doit pas s'interrompre. Les mules sont essentielles pour le transport des marchandises. La vie est loin d'être simple, ici, notamment en ce qui concerne les télécommunications. La topographie et les conditions météo rendent la réception des réseaux très aléatoire. Le pigeon des neiges est le pigeon qui vit le plus haut. Son épais plumage lui permet de résister au froid glacial. Dans l'Himalaya, on le trouve entre 3 000 et 5 000 m d'altitude. Lorsque les conditions deviennent trop rudes, il quitte les hautes montagnes et descend dans les vallées. Il s'aventure même jusqu'au village pour trouver des graines. Cet oiseau surveille les insectes qui s'envoleraient des nouvelles pousses avec l'arrivée des flocons.