logo Le moteur de recherche de la télé

Manaslu, royaume fragile de l'Himalaya


diffusion le dimanche 11 novembre 2018 à 0h15 sur France 5

– A quelques mètres au-dessus d'un torrent, après une nuit passée dans les arbres, des macaques profitent des premiers rayons de soleil et des feuilles encore humides de la rosée du matin. Aussi surprenant soit-il, il est courant de trouver ces singes jusqu'à 2 000 m. Ils profitent des forêts et du climat tempéré près des gorges du torrent. Véritable cathédrale de pierre et de glace, le Manaslu constitue le 8e plus haut sommet du monde et culmine à 8163 m. Au pied de la face nord-est, la nature sommeille encore. Ce matin, le lac de Birendra est recouvert d'une fine pellicule de glace. Les habitants du village voisin ont remarqué que la taille du lac a augmenté ces dernières années tandis que le glacier a diminué. La fonte des glaciers du toit du monde menace l'alimentation en eau de 1,3 milliard de personnes en Asie. Le recul important des fronts glaciers au cours des dernières décennies est une des manifestations les plus inquiétantes du réchauffement global.undefined
de surface gelée, l'Himalaya est souvent désignée comme le 3e pôle, après l'Arctique et l'Antarctique. Malgré cela, l'Himalaya est un des massifs montagneux les moins bien observés au monde. Sous l'effet du soleil, la neige fondue débute un long chemin. Les premiers signes de vie animale apparaissent. Quelques insectes se risquent aux abords du torrent et font leur régal des rouges-queues à front bleu et d'un cincle de Pallas. Des glaciers, des sources naît la vie. L'eau cristalline chemine à travers ruisseaux et torrents. Elle s'écoule secrètement de vallée en vallée et chemine au coeur de forêts magiques. A quelques mètres du ruisseau, avec l'arrivée du printemps, un pika est ravi de retrouver son garde-manger. Il était temps de refaire des réserves après un rude hiver. Les forêts du Manaslu abritent de nombreuses espèces d'oiseaux qui restent bien rares en cette saison. L'ithagine ensanglantée se régale sous le regard envieux du gobemouche vert-de-gris. Un peu plus haut, une pie-grièche a repéré quelque chose de plus intéressant que cet invisible chevrotin porte-musc.