logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le dimanche 11 novembre 2018 à 0h00 sur France 3

– Au moins 12 personnes sont mortes suite à la montée des eaux. Le site antique de Petra n'est pas épargné par les flots, 3.700 touristes ont dû quitter les lieux en urgence. personnes avaient péri à la suite d'intempéries dans l'ouest de la Jordanie. Retour aux célébrations du centenaire de l'Armistice avec ce reportage réalisé à l'ossuaire de Douaumont, pour transmettre la mémoire des combattants aux jeunes générations...
– Ces lycéens marchent aujourd'hui sur les traces des Poilus, découvrent leur sacrifice et rendent hommage à ces inconnus d'un autre siècle.
– C'était impressionnant, toutes ces croix blanches.
– C'est bien de continuer d'y penser.
– Se souvenir des gens qui se sont battus pour nous, pour qu'on ait cette liberté qu'on a aujourd'hui.
– Cent ans déjà, et pour éviter que le fil ténu de la mémoire se casse, rien de mieux qu'une plongée dans le fort de Douaumont, là où soldats français et allemands ont combattu sous les obus. Bruit d'explosion.
– Des comme ça, il peut y en avoir des milliers dans la même heure. Sous cette pression constante, beaucoup de soldats vont devenir sourds, certains vont devenir fous.
– Entendre, sentir, imaginer la vie sous terre, la peur au ventre, la mort omniprésente.
– Ils étaient vraiment enfermés, tout était serré, et se dire que 3.000 hommes s'y entassaient, c'est choquant. Faut pas que ça se reproduise.
– En classe, on a beau montrer des photos et des films d'époque, il manque le concret. En venant là, on rentre dans cette dimension qu'est l'humain, la souffrance des gens.
– Donner chair à l'histoire, resserrer le temps entre les C'est l'idée de ce professeur qui a partagé avec ses classes pendant quatre ans la vie du poilu Frédéric Branche en créant un compte Twitter à partir de son journal de guerre.
– Ils ont pu expérimenter la temporalité de la vie au front et expérimenter, même à 100 ans de distance, l'ennui, l'angoisse et le désespoir qui tenaillent les poilus et dont les extraits que l'on peut lire dans les manuels n'arrivent pas à rendre compte.
– Les derniers Poilus ne sont plus là pour raconter cet enfer.