logo Le moteur de recherche de la télé

Alerte sous les tropiques : avec les gendarmes de Guyane

Enquête d'action


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 0h00 sur W9

– Et puis voir, évaluer la participation chacun. Et ça se peut qu'après, on va évoluer dans la journée vers d'autres interpellations.
– L'opération n'est pas finie. Ils vérifient les autres objectifs.
– Donc, on a eu un objectif sur 2. Mais bon, le 2e, on l'a localisé. Donc on va aller le chercher ou il va venir gentiment. Ça devrait bien se passer.
– Le capitaine se rend dans le second squat, à quelques pâtés de maisons, sous contrôle d'une seconde équipe de gendarmerie. Mais pas de suspect pour l'instant.
– Il va arriver, là ?
– Ouais, ouais.
– Donc là, vous l'attendez ?
– On l'attend. (Musique de tension)
– Le capitaine sait que le suspect doit rentrer chez lui incessamment sous peu. Et en effet, au bout de quelques minutes, l'homme arrive en scooter.
– Bonjour, Monsieur. Vous vous garez là, s'il vous plaît.
– Il ne cherche pas à s'enfuir et s'étonne de voir les gendarmes. Il est très nerveux et nie tout en bloc.
– Ouais mais vous allez m'emmener en taule pour quoi, alors ?
– J'ai pas parlé de taule.
– J'ai jamais fait quelque chose.
– On va s'expliquer là-dessus. On vous donne des droits. Je vous demande votre signature pour les droits mentionnés.
– Mais qu'il nie ou non, l'homme va devoir s'expliquer en garde à vue.
– Vous savez pourquoi ils vous ont arrêté ?
– Aucune idée.
– Vous savez pas ?
– C'est particulier, qu'ils viennent comme ça...
– Si, vous savez pourquoi vous avez été arrêté, je vous l'ai dit. Après, vous vous expliquerez.
– Voilà. Vous m'avez dit. La dame m'a dit que, soi-disant, j'ai kidnappé les gens, J'ai fait... Je sais pas quoi, ce qu'elle a dit.
– C'est grave, qui a fait.
– Vous, vous avez rien fait.
– J'ai rien fait. Ilva le prendre après. Aboiements
– Sur la totalité des interpellés aujourd'hui, la moitié reconnaîtra les faits. Un succès très important pour les gendarmes, qui ont mené cette opération quelques mois après le hold-up.
– On avait à coeur de mener cette enquête le plus rapidement possible. Et puis de retrouver les auteurs.
– Les auteurs interpellés vont être présentés devant un juge. Ils encourent, pour un vol à main armée, jusqu'à 20 ans de prison.