logo Le moteur de recherche de la télé

Alerte sous les tropiques : avec les gendarmes de Guyane

Enquête d'action


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 0h00 sur W9

– (Musique hip hop) Le 1er objectif est cette voiture stationnée.
– Messieurs, bonsoir.
– Il faut s'assurer que les dealers ne vont pas s'enfuir.
– OK. Sortez, s'il vous plaît. *(Phil Collins, "Another Day In Paradise") Mettez-vous là, s'il vous plaît.
– Les gendarmes connaissent ce point de vente habituel pour la drogue. Ici, gendarmes et dealers se connaissent bien.
– Ça sent fort, hein ? Mettez-vous là-bas.
– On a l'impression qu'ily a une odeur de...
– Ouais, y en a. C'est pas qu'une impression.
– Bah, une odeur de cali. C'est des produits stupéfiants, de l'herbe séchée de cannabis.
– C'est courant, ici ?
– Oui.
– Mais les dealers sont habitués aux descentes des gendarmes. Ils sont bien organisés pour dissimuler leurs produits. Mais c'est sans compter sur l'expérience du major.
– Sous des bouteilles de gaz, on a fait 200 g, ici.
– Ouais, c'est pas mal. Je vais pas dire que c'est courant, ici, mais c'est régulier.
– Ici, on joue vraiment à qui va être le plus malin. Mais ce soir, le major va avoir plus de flair que les dealers. Il se dirige vers un compteur électrique, planque potentielle pour la vente de rue.
– Tiens, regarde.
– Ca, c'est ce qu'on trouve dans les transfos.
– 1er indice : des sachets plastique et des objets en forme de téléphone portable.
– Là, on retrouve la résine.
– Et le portable, c'est pour quoi ?
– C'est pas un portable, c'est une balance. Parce qu'ils vendent ça en conditionnement de 10 g. De10goude5g. 5 g, c'est 5 euros. Voilà.
– Une balance. Ici, le business se mesure au gramme près, comme de bons commerçants bien professionnels. Mais le major est certain qu'il n'est pas au bout de ses surprises. Certaines personnes ont fui. Ilvérifie que dans leur course, ils ne se sont pas débarrassés de leurs marchandises.
– Tiens, regarde. Tu vois ?
– Ils vous voient, ils jettent.
– C'est ça.
– Vous connaissez bien le coin.
– Oui, c'est des endroits... C'est des lieux bien connus de nos services. Et eux, on les connaît bien aussi, c'est pour ça qu'ils nous embêtent pas trop sur le contrôle. Parce qu'en fonction des quantités qui se trouvent sur le terrain, ils peuvent être assez agressifs pour éviter qu'on leur prenne.