logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 1h20 sur TF1

– C'est Boul Gates et Grosanus Dans votre ville, ce soir Boul Gates et Grosanus...
– On peut continuer ? Grosanus, j'ai eu vent que ma femme... Vaginus...
– Oh non...
– M'a quitté pour mon meilleur ami, Bastardus.
– Ton ami, c'est pas plutôt Herpessus Cacatus ?
– Lui-même.
– J'en ai entendu parlus.
– Quand j'ai le moral J'ai toujours ma photo de Boulgatus.
– Mmh... avec Boulgatus, retrouvez le moral de la fête !
– Attention. Boul Gates...
– C'était pas grec.
– C'était magnifique. Faites-la flamenco ! Flamenco !
– Je vais mourir !
– Oh non !
– Hola, mi amigo. T'as pas l'air bien. Musique flamenco
– C'est nul !
– Ay! Ay! Ay! Ils chantent.
– Ma femme m'a quitté Pour mon meilleur ami
– J'ai ce qu'il te faut Quand j'ai le moral à zéro J'ai ma photo Oh, ma photo Boul Gates 'AV a)! ay ay! Avec Boul Gates Retrouvez l'amour Arnaud Tsamere crie.
– On mate la photo !
– Fais le malin !
– Pendant 1 seconde, Issa, je me suis dit... Je me répète, tant pis. Le gars vient à Paris C'est un étranger.
– Ouais.
– Dans son hôtel, il met TF1, y a Boul Gates et il voit les 2 tarés. "C'est ça, la France ?"
– Arnaud !
– Issa, ça va ?
– Mettez Arnaud ! Derrière toi, ils mettent ta tête.
– On voit pas !
– Tu vends ta gueule.
– Allez, un petit dernier. Boul Gates en Sicile.
– Faut que tu reprennes le vélo. Thème du "Parrain"
– C'est pas possible, ce nom.
– Imagine ça reste. Tu fais l'amour et elle dit : "Boul Gates."
– Vous avez fini ? Y a des artistes, là.
– Il vient de dire : Imagine il fait l'amour, la meuf dit "Oh, Boul Gates !". C'est bon, Boul Gates ! T'as des belles boules, Gates !
– Vous êtes au courant qu'à partir de ce soir, même dans la rue, on l'appelle Boul Gates. Calme-toi, Tony. Allez... nous partons en Sicile. Tony rit.
– Salut, mon ami.
– Salut, Alfredo !
– Ça va pas mieux, cette gorge. Tu veux une pastille ?
– Non, j'ai d'autres problèmes.
– Dis, tu t'es coincé une boule, Parce que tu as la voix très aiguë.
– C'est mort. Il est foutu.
– Je suis pas d'humeur à rigoler, Alfred.
– Pourquoi ?
– Ma femme...
– Oui.
– Tu l'as bien connue, ma femme.
– Oh, oui, bien connue, oui, comme tous tes amis.