logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 1h20 sur TF1

– C'est une dame de 62 ans qui n'avait pas vraiment d'antécédents de violence ou de soucis avec la justice.
– Objectif atteint. Alice Johnson libérée, c'est à ses côtés que Kim Kardashian raconte les coulisses de l'opération.
– C'est devenu une mission. Je ne voulais pas abandonner. Je sais que certains doivent se dire que j'ai juste appelé le président. Mais ça a été un travail de 7 Ça n'a pas été instantané.
– Kim Kardashian dans le Bureau ovale, des photos qui font le tour de la planète.
– Le fait qu'elle puisse obtenir la grâce d'Alice Johnson en dit long sur le pouvoir de Kim Kardashian.
– C'est surréaliste. Il y a tout juste quelques années, Kim Kardashian n'était qu'une star de télé-réalité. Maintenant, elle discute de sujets politiques avec le président.
– Une ambition politique qui se précise pour Kim Kardashian, mais qui n'est pas nouvelle pour Kanye West. Il y a 2 ans, juste après la victoire surprise de Donald Trump contre Hillary Clinton, le rappeur s'était rendu à la Trump Tower pour le rencontrer.
– Le fait qu'il soutienne Trump, c'est venu de nulle part. Les gens ne voulaient pas y croire. Hollywood est plus libéral que conservateur. Mais Kanye West se montre très fidèle envers Donald Trump, envers et contre tout.
– Un soutien qu'il continue d'afficher par des tweets mais aussi en portant régulièrement la casquette siglée du slogan de Donald Trump.
– Kanye West est fan de Donald Pas forcément de sa politique. Il est fan du personnage. Et ce qui lui plaît le plus, c'est le fait que ce soit quelqu'un qui s'est élevé un peu tout seul.
– Une amitié qui est loin d'être désintéressée.
– D'un point de vue politique, les 2 ont compris l'intérêt de s'afficher ensemble. Le président Trump a envie de se montrer plus proche de la communauté afro-américaine. Et ça a permis à Kanye West de mettre un pied en politique. C'est une stratégie gagnant-gagnant.
– Kanye West en route pour la présidence, un scénario possible. Car aux Etats-Unis, les célébrités qui remportent des élections, c'est du déjà-vu. Ronald Reagan, roi des westerns dans les années 50, est devenu président en 1980.