logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 0h25 sur France 5

– Au départ, E.Macron le dit, la vidéo dont on parle, place de la Contrescarpe, a été filmée pour la manifestation du 1er mai. Elle a été largement diffusée, mais il a fallu attendre les révélations du Monde pour apprendre que ce monsieur n'était pas un policier mais qu'il travaillait à l'Elysée. C'est alors qu'on a appris qu'il avait eu une suspension qui avait eu lieu en mai. Autre chose, 3 policiers ont été mis en examen pour détournement d'images et viol du secret professionnel parce qu'ils avaient confié les images à A.Benalla, qui les a à son tour confiées à un autre conseiller de l'Elysée. C'est A.Benalla qui le dit dans Le Monde.
– A.-E.Lemoine: Ces images venaient de la police. Elles n'avaient pas à être communiquées à l'Elysée.
– Sébastien Laurent : Non, d'autant qu'on les a retrouvées plus tard sur les réseaux, poussées par des militants d'En Marche. Dernier point, le fait qu'E.Macron a dit, le 11 septembre, qu'il avait pris sur lui de passer un coup de fil au président du Sénat pour se plaindre du fait que le Sénat organise des commissions sur l'affaire. On est un peu dans de l'activité de la part de l'Elysée.
– A.-E.Lemoine: Que retenez-vous de cette affaire? Une affaire d'Etat ou une agitation médiatique?
– Olivier Minne : J'ai l'impression qu'aujourd'hui, on est davantage dans l'agitation médiatique. C'est bien le problème de la caisse de résonance que représentent les réseaux sociaux, même s'ily a eu des choses qui ont merdé, cafouillé.
– A.-E.Lemoine: Au plus haut sommet de l'Etat. La loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat. E.Macron voudrait légèrement l'amender pour mieux encadrer les associations religieuses. Un projet contre lequel une partie de la classe politique est remontée. M.Le Pen dit... C'est le cas? On parle d'un projet qui a surtout été évoqué dans le JDD le week-end dernier. Dans l'article, il ne s'agit pas de faire la peau de la loi, c'est même l'inverse. Dans la loi de 1905, une grosse partie, c'est la séparation de l'Eglise et de l'Etat, la la' l'cité. Personne ne va y toucher. Le gouvernement voudrait aménager une autre partie qui concerne le financement du culte.