logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 0h25 sur France 5

– Maxime Switek : Quand vous voyez E.Macron qui dit à un électeur que "le carburant, ce n'est pas bibi", vous imaginez A.Merkel conversant ainsi avec un Allemand?
– Peter Wohlleben : En Allemagne, les politiciens ont des excuses similaires.
– Maxime Switek : E.Macron face à la colère des automobilistes. Je reprends son parcours de la semaine. Mercredi, Charleville-Mézières. Une retraitée l'interpelle.
– Je vous jure que c'est vrai. Avec les aides, ils ont plus en restant à la maison, pourquoi ils iraient travailler? Il serait temps de changer.
– Emmanuel Macron : Je suis là depuis un an et demi.
– Je le sais! Pourquoi vous nous massacrez, nous? A peine 2000 avec mon mari... On nous baisse encore les retraites. On n'a pas 1200 chacun!
– Emmanuel Macron : Le seuil de revenu fiscal de référence est 1200 euros.
– Maxime Switek : "On nous massacre", c'est ce que dit cette dame qui engueule E.Macron. Ily a eu aussi la polémique autour de l'hommage annulé pour P.Pétain. L'itinérance mémorielle d'E.Macron a été sacrément perturbée.
– A.-E.Lemoine: Un magicien dans le 5/5.
– Maxime Switek : C'est lui, le président des Etats-Unis. Regardez ce tweet qu'il a posté après les résultats des élections de mi-mandat mardi. Trump cite les extraits d'un livre publié l'an dernier par un essayiste américain. Trump s'est dit que les résultats de mardi étaient une preuve de plus de cette magie qu'il a en lui. Il a perdu le contrôle de la Chambre des représentants, mais il conserve la majorité au Sénat. Vous le voyez comme un magicien, vous?
– Olivier Minne : Ily a la magie noire et la magie blanche. Là, on est dans la magie noire. Il arrive à faire feu de tout bois. Même avec quelques braises, il vous fait passer ça pour un brasier extraordinaire. Ce qui m'interroge le plus, c'est qu'il ait banni de la newsroom de la Maison-Blanche le correspondant de CNN. Heureusement, le représentant des journalistes de la Maison-Blanche a réagi.
– A.-E.Lemoine: La scène était très tendue.
– Olivier Minne : Ce serait trop simple si c'était aussi facile. Si j'étais eux, je dirais: "Boycottons, n'y allons plus."
– Maxime Switek : A propos des élections de mi-mandat, nos candidats ont gagné, ceux dont on vous a montré les clips de campagne.