logo Le moteur de recherche de la télé

Apprendre deux fois

Boulevard du palais


diffusion le samedi 10 novembre 2018 à 0h25 sur France 2

– Elle est arrivée il y a deux ans. Investie, adorée par ses élèves. Elle a eu Gaspard, l'an dernier, dans sa classe.
– C'est tout ?
– Oh ben, merde. Ca, c'est du scoop !
– Ça vient d'être posté, maintenant.
– "C'est facile "d'accuser les élèves."
– C'est une page envoyée par Arthur, ça. C'est lui qui a créé la page.
– Au moins, il est vivant.
– On s'aimait. 'Depuis quand ?
– L'année dernière.
– 20 ans de différence d'âge. Et vous attendez un enfant de lui.
– Et alors ? Jacques était jeune dans sa tête. Il en avait marre de sa petite vie. Un éditeur avait même accepté un de ses livres, on avait des projets. Je vais faire quoi, moi? Jacques allait quitter sa femme, c'était compliqué.
– Elle refusait ?
– Ils avaient pas pu avoir d'enfant. C'était dur pour elle.
– Gaspard savait?
– Jacques voulait pas le mêler à ça.
– Et Arthur ?
– Il était dans ma classe.
– J'ai lu ses bulletins. Vous ne le ménagez pas. Vous deviez déplaire à Gaspard.
– Pourquoi ?
– Vous n'en parliez pas avec Jacques ? Ni d'Arthur ni de Gaspard ?
– Non, non. On avait nos projets, c'est tout.
– Excusez-moi. Bonjour. Est-ce que le juge Lintz est là ? Vous avez rendez-vous ?
– Non, mais c'est une amie.
– Je vérifie.
– Merci. Non, pardon, c'est pas la peine de la déranger. Vous pouvez lui donner ça ?
– Hannibal. Ça me fait plaisir de te voir.
– Il n'y a personne ?
– Pause clope.
– Attends-moi une seconde. J'arrive.
– D'accord.
– Que fais-tu là ?
– Je cherche un livre.
– Ah bon ? Ah, je vois.
– Oui.
– J'ai pris ça par hasard. Tu veux que je te la présente, c'est ça ? Hein, c'est ça ? Bon.
– Notre lecture de ce soir. "Les écarts amoureux", Paul Moran Tes goûts, mon amour, sont toujours merveilleux. Voici mon ami, Dimeglio. Colette Dervaux.
– Enchantée.
– Pietro Dimeglio, très heureux.
– C'est donc vous, la fameuse Colette Dervaux.
– Eh bien oui. Attends, il faut que je te lise un passage. "La nuit, les persiennes laissaient tomber "à nos pieds des lamelles de Lune."
– Magnifique. "Des lamelles de Lune."
– Moi, je peux pas croire que Gaspard ignorait tout de cette liaison.
– En envoyant cette photo, Arthur veut nous dire quelque chose.