logo Le moteur de recherche de la télé

Toqués de cuisine

Grands reportages


diffusion le samedi 16 décembre 2017 à 13h30 sur TF1

capture
– Dernière ligne droite pour Colette. Dans 10mn, elle est attendue à la salle des fêtes pour un marathon culinaire. *-Bruce Toussaint.
– Les petites routes, on les connaît par coeur. Devant certaines maisons, je dis : "Là, il y a eu un mariage. Là, un baptême... Des communions..." Ça fait plus de 30 ans que je fais ça. Une journée sans cuisine, je m'ennuie.
– Fidèle à son habitude, elle est la 1re à arriver dans sa cuisine d'un jour.
– Hop. C'est comme les toreros. Rire
– Fais attention.
– Oui, c'est bon.
– 8h. Jérôme et Vincent, les organisateurs, livrent le four.
– On a le four.
capture
– On le met là.
– Comme toujours, la cuisinière prend les affaires en main.
– On va le faire.
– Excuse-moi. Je pense jamais...
– C'est pour toi !
– Quej'ai plus à travailler toute seule.
– Compte à rebours lancé. le service aura commencé. Si Colette défend la cuisine traditionnelle, d'autres misent sur l'exotique. A Agen, pour Catherine, c'est un rêve qui se concrétise.
– On place la nouvelle enseigne. C'est vraiment ce que je voulais. Là, on a un bol de ramen. Au Japon, c'est très populaire. Plus que le sushi. Mais c'est peu connu en France. Ce côté-là, du côté rue.
– Elle a transformé son salon de thé en restaurant japonais. Voilà plus de 20 ans que cette autodidacte se passionne pour cette cuisine.
– Faut soulever, Patrick. *Vidéo en anglais
– Chez elle, sur Internet, elle suit les cours d'un célèbre chef.
– C'est un spécialiste du "chanko nabe", le plat traditionnel que mangent les sumos. Lui, il fait ça plusieurs fois parjour pour des sumotori. *-Delicious.
– Je vais faire comme il a fait. Je vais d'abord ôter la peau.
– L'ex-championne de karaté a vécu 5 ans à Tokyo, de se familiariser avec la langue et la gastronomie.
– En cuisine française, je sais rien faire. Un veau marengo, je sais pas.
– Ça vous intéresse pas ?
capture