logo Le moteur de recherche de la télé

Toqués de cuisine

Grands reportages


diffusion le samedi 16 décembre 2017 à 13h30 sur TF1

capture
– En Bretagne, le moment décisif approche pour les deux candidats au concours gastronomique. Pour parfaire sa recette, Yves est en quête des plus beaux poissons.
– Normalement, on devrait avoir du bar dans les laminaires et, avec marée haute, du sar. Ca, c'est sympa. C'est un très, très bon poisson. C'est ce qui nous fait aller à la pêche, l'espoir de prendre du poisson. Et de voir des belles choses. Il y a rien de plus beau qu'un banc de sars...
– Rassasié, après 30 ans de pêch«
– Du tout. Absolument pas. C'est toujours le même bonheur.
– A 10mn de pagaie, Yves va vers un groupe de rochers le lieu idéal pour débusquer un bar.
– Impeccable. Super. Super temps. Il y aura un peu de visibilité.
– En quelques coups de palmes, le pêcheur sous-marin atteint son terrain de chasse à 6m de fond. Il a repéré sa proie dissimulée derrière un banc de tacauds. Au bout de son harpon, un bar de 2kg. Pendant ce temps, un peu plus au sud, au large de Belle-Ile-en-Mer, son rival Bertrand prépare le concours avec son ami Arnaud. Ils pistent des poissons exceptionnels. Pour pouvoir les capturer, ils prennent des risques.
– Il faut être près du rocher. Là, on est dans la mousse. Les bars aiment bien ces eaux oxygénées. Et il y a un environnement incroyable. On a un positionnement top. Top, top. Si on prend pas, là...
capture
– Les deux pêcheurs ne sont qu'à quelques mètres des rochers.
– Va à l'arrière.
– Si ma femme me voyait...
– A cette distance, la moindre erreur a de lourdes conséquences.
– Ah, ah ! Ça va ?
– Salut, mon Bertounet.
– Je te sens tendu.
– Non, ça va. Tu as des mouchoirs pour pleurer ?
– Dans un instant, Bertrand et Yves vont élaborer leurs recettes, et la compétition sera des plus serrées.
– Donc, voilà. Galettes de sarrasin à l'encre de seiche.
– On va se concerter, après.
– Les deux sont bons, mais il y en a un qui a pris plus de risques.
– En entrée, omelette, maki, shiso.
– Catherine, à Agen, va tenter de reproduire les plats découverts au Japon dans son restaurant.
– La suite.
– Il faut recommencer. C'est là qu'on voit que mon apprentissage est pas terminé.
capture