logo Le moteur de recherche de la télé

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 décembre 2017 à 13h30 sur France 3

capture
– Je te promets la vie de mes rires à mes larmes. Je te promets le feu à la place des armes. Plus jamais des adieux, rien que des au revoir. J'y crois comme à l'enfant, comme on peut croire au ciel. J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent. J'te promets une histoire différente des autres. J'ai tant besoin d'y croire encore. Je te promets des jours tout bleus comme tes veines. Je te promets des nuits rouges comme tes rêves. Des heures incandescentes et des minutes blanches. Des secondes insouciantes au rythme de tes hanches. Je te promets mes bras pour porter tes angoisses. Je te promets mes mains pour que tu les embrasses. Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir. J'te promets d'être heureux si tu n'as plus d'espoir. J'y crois comme un enfant, Si tu m'aides à y croire encore. Et même si c'est pas vrai, si on te l'a trop fait. Si les mots sont usés, comme écrits à la craie. On fait bien des grands feux en frottant des cailloux. Peut-être avec le temps à la force d'y croire, on peut juste essayer pour voir. même si je mens. Si les mots sont usés, légers comme du vent. Et même si notre histoire se termine au matin, j'te promets un moment de fièvre et de douceur. Pas toute la vie, mais quelques heures.
– Vous avez eu tout de suite des fans. Les fans, c'est bien. C'est un public fidèle. Mais c'est encombrant.
– Je chante pour eux. C'est normal que j'aie un public comme ça.
– On le voit tous les jours.
capture
– Tous les jours.
– Sur scène et dans la rue. C'est merveilleux de le voir dans la rue.
– Y a pas que des jeunes filles. Y a beaucoup de gars aussi.
– Qu'est-ce qui attire chez lui ?
– Tout.
– Il est beau.
– Oui. Il est super.
– Les coups de poing dans l'âme, le froid de la lame qui court, chaque jour me pousse un peu plus vers la fin quand je monte sur scène comme on prend le dernier train.
Même les soirs de drame, il faut trouver la flamme qui brûle pour toucher les femmes qui me tendent les mains. Qui me crient qu'elles m'aiment et dont je ne sais rien. C'est pour ça qu'aujourd'hui, je suis fatigué. je voudrais crier.
capture