logo Le moteur de recherche de la télé

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 décembre 2017 à 13h30 sur France 3

capture
– Le soleil n'est pas fait pour nous. C'est la nuit qu'on peut Toi qui ce soir as tout perdu, demain, tu peux gagner. Je suis moins fatigué en sortant de scène qu'en y entrant. Avant d'entrer sur scène, J'ai le coup de barre. A la 2e chanson, c'est fini. Pendant le tour de chant, j'y crois. Je ne pourrais pas le faire si je n'y croyais pas. D'être un chanteur, d'être sur une scène, c'est un métier assez... Comment dire ? C'est un métier facile. Y a des métiers plus importants. Les docteurs sauvent des vies. Y a des tas de métiers sérieux. Si on se prend au sérieux, ça devient dramatique. Il faut essayer de faire oublier aux gens leurs problèmes pendant 1h ou 2h. Je me prends pas au sérieux. Tant que je ferai ce métier, je le ferai parce que je l'aime. C'est ma seule raison de vivre sur cette terre pour l'instant. Ma pauvre Sarah ! Tu m'as donné ton corps. Oh!Oh!Oh!
– PAUVRE SARAH ! Merci pour ton effort. Ton effort. Mais je vois dans tes yeux s'agrandir le brouillard. Et je sais que tu sais qu'il est déjà trop tard. Mais c'est déjà la fin. C'est affreux, déplaisent, affligeant, désolant. Comme nous sommes tous victimes Mais je n'y suis pour rien.
– On peut parler de cette rencontre extraordinaire avec Sylvie Vartan.
– A ses débuts, c'est un archange. Il fait son concert à L'Olympia. Parmi ses musiciens, il a Eddie Vartan qui lui présente...
capture
– Sa soeur.
– Sa petite soeur. Quand Johnny voit cette blonde magnifique, la coiffure en boule...
– Un canon.
– Pendant longtemps, ils ont fait croire qu'ils étaient copains. Tous les héros dans les journaux, c'était des héros mûrs.
On a vu subitement des héros jeunes, frais et beaux qui étaient emportés par l'histoire et par l'époque. On a voulu vivre avec eux cette vie trépidante par-dessus les océans, les notes... On voulait vivre avec Johnny Hallyday. Je voulais vivre avec S. Vartan.
– Elle aurait accepté ? 'J'espère.
– Dites-moi ce que vous voulez voir, ici, cher Harry, à Paris. Voulez-vous visiter le Trocadéro ?
– 0h. no, no, no, no, no.
– Je vous emmène où vous voulez.
capture