logo Le moteur de recherche de la télé

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 décembre 2017 à 13h30 sur France 3

capture
– Je pense à toi. Quand revient la nuit, la Lune qui brille, tu la vois aussi, mais trop loin de moi. Je suis un soldat. Comme d'autres là-bas. J'attends le jour. QUÎ verra mon retour. Ici, le temps n'en finit pas.
– Réveil. C'est l'heure.
capture
– C'est déjà mon 145e réveil. Au début, c'était dur, mais j'en ai pris l'habitude. Il est quelle heure ? C'est la grand moment de la matinée. C'est l'éducation physique militaire. On fait un peu de tout. On fait des sauts, on rampe, un peu de culture physique. Je vous laisse regarder quelques images. On leur défend toutes les joies en les montrant partout du doigt. Pourquoi? Les mauvais garçons, tous les vauriens, ne sont pas méchants. Le parcours du combattant, il faut quand même le faire. Il y a au moins une quinzaine d'obstacles. Et ily en a un... Oh là là! C'est la première fois que je saute. Regardez l'atterrissage.
– On leur défend toutes les joies en les montrant partout du doigt. Pourquoi ? Les mauvais garçons serrant le poing Je le sais bien. Ils voudraient connaître un peu de la vie aussi. Il est 18 heures, j'ai mis ma belle tenue militaire. Le soldat Jean-Philippe Smet vous salue bien. C'est l'heure du quartier libre. Pour l'oiseau qui a chanté alléluia. Sur l'arbre qui a gelé, Pour la fille abandonnée, Qui espère toujours aimer,
– On pense déjà à la libération, mais pas encore. Est-ce que Johnny Hallyday aura perdu du temps ? Ou est-ce que le service militaire aura été une espèce de retraite ?
– Je ne pense pas. Pour moi, tous les garçons de 20 ans doivent faire leur service militaire. C'est une bonne expérience. J'ai appris des choses à l'armée que je n'aurais pas apprises ailleurs.
La terre brûle sous mes pieds et je ne sais pas m'arrêter. Je vais où mes chansons m'entraînent et je ne fais que passer. Je suis chez moi là où on m'aime. Ailleurs, je suis un étranger. De trains en trains et de villes en villes, je finirai bien par trouver une autre ville, un autre hôtel et une autre fille à aimer. Et je ne me souviens plus d'elle. Son nom, je l'ai oublié. Je cours toujours après l'amour, mais la vie va me rattraper.
capture