logo Le moteur de recherche de la télé

Le 19.45


diffusion le vendredi 15 décembre 2017 à 19h45 sur M6

capture
– A priori seulement. Ces élèves de terminale produisent des musiques assistés par ordinateur.
– On a isolé le break où ily a la basse pour en faire autre chose. Le morceau n'est pas le même.
– Après la théorie, la pratique. Les lycéens composent leur propre musique.
– Tu dois recentrer sur ton sample.
– Après quelques minutes, voici le résultat.
capture
– L'objectif est de leur donner un maximum d'outils pour qu'ils puissent vivre une vie d'artiste.
– Dans cette classe de 3e, avec des électrodes, ces collégiens vont produire un morceau en live sans instruments.
– Quand vous allez vous toucher, vous allez créer de la musique. Je vais avoir besoin d'une personne qui va être le chef d'orchestre.
– Arthur indique aux musiciens à quel moment se lancer. Le résultat se fait entendre immédiatement.
– C'est vraiment kiffant. C'est un truc que j'aimerais vraiment faire.
– Ça change des musiques traditionnelles. C'est nous qui l'avons fait.
– On a un résultat qui est super chouette, dans la mouvance du temps. C'est assez génial.
– D'autres académies se sont montrées intéressées par le dispositif.
– En ce mois de décembre, les préparations des festivités de Noël vont bon train. Les menus se précisent et en dessert, il n'y a normalement pas de surprise: la bûche devrait trôner au milieu des tables. Mais cette tradition est-elle encore respectée? Ce soir, c'est Franck Edard qui répond à vos questions. D'où vient la tradition de la bûche?
– Difficile de le dire avec précision. Ce que l'on sait, c'est qu'au Moyen Age, lors de la veillée, le 24 décembre, qu'on soit croyant ou pas, on mettait une bûche de bois à brûler dans la cheminée. Un vrai rituel. On invoquait les défunts de la famille, on versait de l'huile ou du vin cuit pour s'assurer d'une nouvelle année prospère. D'ailleurs, on choisissait surtout une bûche d'arbre fruitier ou de chêne, pour qu'il y ait beaucoup d'étincelles. Plus ily en avait, meilleure serait l'année à venir. C'était aussi une façon de protéger sa maison des pouvoirs maléfiques des êtres surnaturels. C'est ce qu'on apprend notamment dans le livre "Noël des provinces de France".
capture