logo Le moteur de recherche de la télé

Le 19.45


diffusion le vendredi 15 décembre 2017 à 19h45 sur M6

capture
– LE SOUS-TITRAGE DE CE PROGRAMME EST ASSURE EN DIRECT
capture
– Bonsoir et bienvenue à tous. Vendredi 15 décembre. Voici les titres de l'actualité. Immense émotion dans les Pyrénées-Orientales après la collision entre un car scolaire et un train hier. Le bilan s'est alourdi: un enfant de 11 ans est décédé aujourd'hui, ce qui porte à 5 le nombre de morts et 19 blessés dont 6 au pronostic vital toujours Des cellules d'aide psychologiques ont été mises en place. Une question se pose maintenant: pourquoi un tel accident? La conductrice du car affirme s'être engagée sans crainte, mais le procureur affirme qu'une majorité de témoins parlent de barrières fermées. Plusieurs enquêtes sont en cours. Mettre fin au business des marchands de sommeil qui louent des logements insalubres. Le gouvernement en fait une lutte et propose de les sanctionner au même titre que des trafiquants de drogue ou d'arme. Reportage. Noël approche. Lors des dîners de fête, nous aurons droit à la fameuse bûche en dessert.
Mais d'où vient cette tradition? Et perdure-t-elle vraiment? Nous répondrons à toutes vos questions et nous vous ferons découvrir des bûches d'exception. Vous connaissez Maître Gims, voici son petit frère Dadju. En chantant en famille, il a attrapé le virus de la musique: il a sorti un premier album, Un gentleman que nous sommes allés rencontrer. Au lendemain du drame de Millas, la carcasse de l'autocar scolaire percuté par un train gît toujours sur les rails, coupée en deux. Le choc a été particulièrement violent et le bilan s'est alourdi: 5 collégiens sont morts puisqu'un enfant de 11 ans est décédé aujourd'hui. 19 autres personnes ont été blessées dont 6 dans une situation d'urgence absolue. Elles ont été transportées à l'hôpital de Perpignan où les familles attendent dans l'angoisse. Une angoisse partagée par tout un collège, toute une région. La vingtaine d'enfants qui étaient montés dans le car hier venaient des villages et Saint-Féliu-d'Amont. Ils fréquentaient le même établissement scolaire, le collège de Millas, où une cellule psychologique a été mise en place.
capture