logo Le moteur de recherche de la télé

Taratata 100% live


diffusion le vendredi 15 décembre 2017 à 22h30 sur France 2

capture
– Ce qui est important, ce n'est pas la cause des chansons, ce sont les chansons elles-mêmes, si elles restent et si les gens veulent bien les adopter. On se rend compte que bien souvent la cause des chansons n'a plus aucune importance quelques années plus tard. Par contre, avoir eu l'idée d'écrire une chanson sur la colère, qui est un thème qui n'a pas tellement été employé dans la chanson, c'est rigolo.
– Nagui : Et puis l'amour, là aussi il y a différentes manières de traiter l'amour...
– Le grand amour, faut dire, c'est pas souvent, ça ne se croise pas au coin du moindre instant, c'est tellement beau, tellement tout simplement. C'est tellement chaud, tellement tendre et brûlant...
– Nagui : Cette chanson est signée par Carla Bruni, sur l'album de Julien. C'est un texte que tu aurais pu aussi garder pour toi, Carla, "Le Grand amour"?
capture
– C. Bruni: La musique de Julien était déjà là, portée par sa musique. Parfois, je lui donne des textes et il les met en musique, parfois c'est l'inverse. Ce n'est pas du tout le même travail, on est très pris par la musique. J'ai tout de suite eu l'impression qu'il s'agissait d'une chanson d'amour, qui dirait simplement quelque chose de fort. beaucoup dans la musique. Après, une fois que j'avais trouvé la phrase, c'est vrai que j'aurais pu la garder pour moi...
– Nagui : Tout est parti d'une phrase?
– C. Bruni : Tout est parti du fait que j'avais une musique, une mélodie, c'était déjà fantastique, bien qu'il n'y avait que le piano. Etj'ai cherché une phrase que ça pouvait mettre en tête. Il fallait que ça colle, le nombre de syllabes...
– Nagui :J'adore cette leçon d'écriture de chanson...
– C. Bruni : Ce n'est pas la même chose quand on écrit sur une musique.
– Nagui : Il y a la contrainte des pieds, de la mélodie, même de la structure entre les couplets et les refrains...
– C. Bruni : Oui, mais une contrainte qui donne une couleur déjà très forte, qui aide.
– Nagui : C'était plutôt romantique, en l'occurrence...
capture