logo Le moteur de recherche de la télé

Taratata 100% live


diffusion le vendredi 15 décembre 2017 à 22h30 sur France 2

capture
–  E. de Pretto : L'écriture est arrivée très tard, à 19 ans. J'ai d'abord eu envie de faire du théâtre et ensuite de la musique. J'avais vraiment envie de m'exprimer sur scène.
– Nagui : Quel artiste t'a donné envie de chanter?
– E. de Pretto : Ma mère écoutait beaucoup Brel, Aznavour, c'étaient vraiment des artistes qui me plaisaient dans le premier degré qu'ils utilisaient pour parler de leurs histoires...
– Nagui : Ce sont des scénarii, ces chansons, des histoires dont on voit les images...
– E. de Pretto : Oui, j'aimais bien tout ce cheminement-là. Ce sont des figures qui me sont restées, notamment Barbara...
capture
– Nagui : Tu pourrais nous interpréter un texte de Charles Aznavour?
– E. de Pretto : Je vais essayer, a cappella du coup...
– J'habite seul avec maman dans un très vieil appartement rue Sarasate. J'ai pour me tenir compagnie une tortue, deux canaris et une chatte. Pour laisser maman reposer, très souvent je fais le marché et la cuisine. Je range, je lave etj'essuie, à l'occasion je pique aussi à la machine. Le travail ne me fait pas peur, je suis un peu décorateur, un peu styliste. Mais mon vrai métier, c'est la nuit que je l'exerce, travesti, je suis artiste. Applaudissements.
– Nagui : Cette chanson parle aussi du regard des autres, du fait d'être artiste et aussi de l'homosexualité, un thème qui revient dans certains de tes textes... jamais parlé d'homosexualité dans mes textes directement, plutôt de virilité, de masculinité...
– Nagui : C'est donc sous-entendu?
– E. de Pretto : Pas plus que ça.
– Nagui : Tu parles de l'amour "en batterie", comme des poules peuvent être élevées d'une manière industrielle, de l'amour sans capote aussi, "La jungle de la chope"...
– E. de Pretto : Dans cette chanson, je voulais parler des réseaux de rencontres, que j'ai utilisés énormément.
– Nagui : Ça marche?
– E. de Pretto : Oui, parfois! Je les appelle les "réseaux de jeu" parce que j'y ai trouvé plus de sexe en jeu que des histoires plus longues. Doncj'avais envie de parler de cette réalité-là.
capture