logo Le moteur de recherche de la télé

Taratata 100% live


diffusion le vendredi 15 décembre 2017 à 22h30 sur France 2

capture
–  Nagui :Jusqu'en septembre 81...
– J. Clerc: Oui, j'avais eu la chance de voir Badinter plaider. Il est le grand homme qui a très certainement obtenu l'abolition de la peine de mort dans notre pays.
capture
– Nagui : Parlons des auteurs. Tu viens de citer Marc Lavoine, qui t'a offert cette chanson, il y a des auteurs que l'on ne peut pas éviter dans ton répertoire, et en plus Julien va fêter ses 50 ans de carrière l'année prochaine dans une tournée avec plusieurs salles, on va en reparler dans quelques instants. Un incontournable, c'est Etienne Roda-Gil. Il y a tellement eu de "je t'aime", "je te quitte", "je te retrouve" entre Etienne et toi, il y avait un rapport père-fils très fort. Si tu avais une chanson à nous proposer?
– J.
Clerc: C'est une des chansons que j'ai eu la chance d'écrire avec lui, qui ne m'a jamais quitté. Je crois que du jour où j'ai écrit cette chanson, elle m'a accompagné toujours... Ce n'est rien, tu le sais bien, le temps passe, ce n'est rien. Tu sais bien, elles s'en vont comme les bateaux et soudain, ça revient. Pour un bateau qui s'en va et revient, il y a mille coquilles de noix sur ton chemin qui coulent, et c'est très bien. Et c'est comme une tourterelle qui s'éloigne à tir d'aile en emportant le duvet qui était ton lit un beau matin. Et ce n'est qu'une fleur nouvelle et qui s'en va vers la grêle, comme un petit radeau frêle sur l'océan.
– Nagui : Même Barbara l'a chantée! Momo, Maurice Vallet aussi, fidèle ami qui nous a malheureusement quittés l'été dernier...
– J. Clerc: Oui, c'était à la même époque qu'Etienne, sauf que quand Roda-Gil écrivait pour un album de 12 chansons, ily en avait 10 d'Etienne et 2 de Momo... Mais Momo, c'était mon ami intime, nous nous étions connus au lycée Lakanal à Sceaux, et on a quand même écrit quelques chansons.
Celle-là est un peu moins connue que d'autres mais je l'aime tendrement... Elle a au fond des yeux des oiseaux migrateurs qui ne veulent plus quitter leurs forêts enchantées, des moissons de musiques cueillies par des mésanges et des lapins magiques qui volent des oranges.
capture