logo Le moteur de recherche de la télé

Les princes et les princesses de l'amour


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 19h50 sur W9

capture
– C'estjoli. Ouah ! C'est mignon...
– Moi, je vais me mettre là. Hillary, tu te mets à gauche.
– J'adore être ton bras droit.
– On laisse les 2 prétendants vers Hillary.
– Mets-toi au milieu avec tes prétendants à côté. il veut être le chef de table.
– On a un défi : Hillary doit embrasser Seb pour qu'on parte en voyage. Et on va tout faire pour que ça se passe.
– En échange d'une croisière en Sardaigne, le miroir de la vérité a confié une mission à Mélanie et Aurélie : faire en sorte qu'Hillary et Sébastien s'embrassent alors que la princesse a repoussé son prétendant le matin même. Je Peux pas.
– On trinque pour les garçons ?
– Pour les nouveaux prétendants !
– A la vôtre !
– Santé, les gars ! Moi, je pense quand même aux princes, là. Je sais pas comment ça se passe. Je pense que ça a pêché.
– C'est quoi, votre pressenti
– Sur les prétendantes ?
– Ouais.
– J'en pense pas grand-chose. Moi, j'aime beaucoup Sarah. Mais le reste,
capture
– Elle est mignonne. Je trouve Sarah super mignonne.
– Même si tu le penses, t'as le droit de pas trop en parler. Allô, la Terre ! Il est idiot, c'est pas possible !
– Tu la trouves moche ?
– Non, loin de là. je la trouve super mignonne.
– A ce moment-là, je suis choquée. La colère est en train de monter. Il faut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. Du coup, je suis déçue etje me dis que j'ai bien fait de mettre un vent à Sébastien ce matin.
– Tout le monde est belle, pour toi.
– Bah, elle est super mignonne.
– Et là, évidemment, Seb met les pieds dans le plat. Il dit qu'il trouve Sarah Ilva m'énerverjusqu'au bout.
– Il s'arrête jamais, le mec. Il fait gaffe sur gaffe. Je sens qu'Hillary est très énervée, très en colère... et avec Aurélie, on se pose de sérieuses questions. Comment on va faire pour qu'ils s'embrassent? On est vraiment mal barrées. (Musique de tension)
– T'es hyper complice avec moi.
– Dans le regard, dans plein de choses. Sébastien est sous pression. Forcément, j'ai mes chances.
– T'es quelqu'un que j'apprécie.
– Moi aussi. n a pas gagné-
– J'en ai marre.
– Il faut qu'on trouve très rapidement une solution.
– Tu veux pas qu'on aille discuter un peu ?
– C'est bizarre.
– Allez, les enfants ! Debout !
– Il est gentil, mais venir crier, non, ça passe pas.
– Ça va ?
– Cette nuit, ça a été mouvementé. Hein, Marvin ? Je lance une bombe. T'as pas eu une visite ?
– Je sais pas quoi faire.
– Je suis pas encore partie.
– Je passe pour une bouffonne.
– J'y arrive pas. C'est des pulsions que j'ai.
– Je pensais qu'ilvenait pour me rassurer. Tu me dis, je pars ce soir.
– Je vais réfléchir. (Musique douce)
– La cérémonie commence.
– J'ai pas envie qu'il me laisse.
– Là, c'est le stress.
capture