logo Le moteur de recherche de la télé

Liar : la nuit du mensonge


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h40 sur TF1

capture
– Dis-moi, je me posais une question. Ça va, au lycée ? C'est pas parce que les accusations sont levées que les gens se taisent. C'est dur pour toi,
– Arrête les conseils, tu es mal placé ! De quoi tu parles ? Luke, j'ai été blanchi. Il y a pas une accusation qui tenait la route. Si toi, tu me crois pas, alors, toi et moi... Charlotte ? Ça va bien ? Non, non, attends, calme-toi. Elle a dit quoi ?
– Tu veux quoi ? *-Te parler, qu'est-ce que je voudrais d'autre ?
– Laisse-moi tranquille. *-C'est tôt pour être au lit, non ?
– T'as dit quoi ? *-Tu penses à moi, couchée comme ça ? Mais tu ne l'admettras jamais.
capture
– T'as rien à faire là. Dégage. *-Tu as parlé à Charlotte. C'est toi qui dois dégager. On va se remettre à vivre chacun de son côté.
– Tu te crois très malin et au-dessus de tout le monde. Tu te crois invincible, mais tu es un grand malade. Tu n'es qu'un homme, tu comprends ? Un jour, toute la souffrance que tu as causée reviendra s'abattre sur toi.
– Je sens que t'as peur. Il faut pas. Si j'avais envie de t'avoir a nouveau, je pourrais le faire n'importe quand. J'appelle la police. *-Tu repenses à cette nuit-là ? Parce que moi, oui. Les draps à fleurs, les taies d'oreiller roses, le lit tout neuf, acheté peu avant. Il y avait encore une étiquette près du pied. Et toi, couchée là... qui me laissais faire... Je me repasse la scène chaque fois que je le peux. Allez, je te dis à bientôt. *-Laura ?
– Andrew est venu en bas de chez moi hier soir.
– Quoi ? *-Oui. Il a rien fait, il voulaitjuste me faire peur. Il a réussi, j'ai pas pu dormir. *-D'accord...
– Je pense qu'il a filmé ce qu'il nous a fait.
– Pourquoi ça ? *-Il a parlé de cette nuit-là. Il a parlé du motif de mes draps, d'une étiquette à mon lit... Toutes ces petites choses qu'il peut pas avoir remarquées sur le coup.
– Il a pu inspecter l'endroit.
– Il a dit : "Je me repasse la scène". Pas "j'y repense".
– C'est une façon de parler. *-Les détails qu'il m'a donnés, il y a pas de doute : il a tout enregistré. Il a les films quelque part. C'est l'humiliation qui l'excite. Quoi de plus humiliant qu'une vidéo ?
capture