logo Le moteur de recherche de la télé

Demain nous appartient


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 10h25 sur TF1

capture
– Je voulais tout avouer à Bastien. Charlotte a annoncé qu'elle était enceinte. Je me suis rendu compte que je l'étais moi aussi. Là. j'ai paniqué. J'ai tout fait de travers. Je m'en veux.
– Je comprends mieux pourquoi Emma voulait déménager. qu'elle m'ait caché ça. Comment a-t-elle pu me mentir ? Je sais pas si j'arriverai à lui pardonner. Pourtant, je l'aime. J'aime l'enfant qu'elle porte.
– Quelques mois plus tard, Emma a accouché. Des tests ont confirmé la paternité de Bastien. Charlotte et Franck ont déménagé chacun de leur côté. Bastien est resté avec Emma, qui a levé le pied.
– Tu fais quoi de beau ?
– C'est joli, non ?
– Waouh. Adorable. Tu t'es prise de passion pour le tricot ?
– Et oui. Et ça, c'est pour toi. J'ai décidé de prendre du temps pour moi et mes proches.
– Et vous, connaissez-vous vraiment vos voisins ? Sous-titrage : Nice Fellow Dans les épisodes précédents...
– Où est l'argent du sac ?
– Je vais répondre à la question que vous essayez d'éviter depuis le départ. Qui, parmi vous, est le flic ripou ?
– Elle brouille les pistes et on se prend la tête.
capture
– Aucun n'imaginera qu'on est de mèche. Pensez bien à me rendre mon argent.
– C'est quoi ?
– L'URSSAF.
– Tu comprends quoi ?
– On leur doit 2 800 euros... C'est un cauchemar.
– Guy. Agent URSSAF. Il paraît qu'on peut privatiser le restaurant ?
– Oui.
– Vendu ?
– Allez.
– Vendu.
– Qu'est-ce que tu fais là ?
– Je repense à l'opération. Angelina a pas pu remplacer le pognon.
– Elle a trouvé le moyen.
– Elle a un complice. Chez les flics. C'est le sac du braquage.
– Oui, je l'ai eu entre les mains.
– C'est un nouveau départ Pour écrire une histoire Il faut jouer pour voir Demain Ecouter son instinct Ces rêves auxquels on tient La vie nous appartient
– Thomas a reconnu le sac. L'argent était dedans.
– J'aurais planqué le fric dans ma voiture et maintenant chez moi ? Ce serait débile. Je suis suspect avec Martin et Lucie.
– Je le pense aussi.
– C'est du délire.
– Je sais que c'est difficile à croire. Laisse-moi te prouver quej'ai raison.
– Tu te rends compte ? T'accuses Karim sans preuves...
capture