logo Le moteur de recherche de la télé

Le 12.45


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 12h45 sur M6

capture
– Un peu plus dans les terres, à Soveria. Ici aussi, il flotte dans l'air un parfum de clémentine. Nous sommes dans l'atelier de confiserie d'Alexia Santini, à quelques jours des fêtes. Aujourd'hui, elle porte toute son attention sur ces clémentines. Un fruit qui demande un travail de précision.
– Ça reste un produit sucré, parce qu'ily a du sirop. Mais quand vous le goûtez, il faut pas que ça vous sature. Donc ça, c'est ce qui est compliqué dans la clémentine. Mais je trouve que c'est un fruit qui est vraiment fabuleux.
– Pour arriver à ce fruit confit, il a fallu plusieurs semaines de préparation. Alexia en est à la dernière étape: le glaçage.
capture
– On voit vraiment le produit fini. La clémentine qui brille. On dirait des bijoux.
– Ces clémentines confites sont vendues 60 euros le kilo dans sa boutique. Et certains de ces petits joyaux sont destinés à de grands chefs. Anne-Sophie Pic ou Pierre Hermé, par exemple, viennent régulièrement s'approvisionner chez Alexia.
– On est très fiers de travailler aux côtés de noms prestigieux. Ça a été beaucoup de bouche à oreille. Entre chefs, on communique beaucoup. Les adresses sont précieuses.
– Précieuses, comme la clémentine l'est pour la Corse. Chaque hiver depuis bientôt un siècle, elle s'affirme comme la perle de l'île de Beauté.
– La joie d'un lycéen reçu à Harvard. Un nouveau défi givré et des chatons qui valent de l'or. C'est la minute Web.
– Sous leurs airs de cartoon, ces chatons valent de l'or. La plateforme CryptoKitties propose d'acheter et de vendre des chats virtuels dans l'espoir que leur valeur augmente.
Ici, on paie en ether, une monnaie virtuelle similaire au bitcoin. Un business hallucinant où ce chat a été vendu l'équivalent d'un centime d'euro quand d'autres, celui-ci par exemple, a été acheté 100 000 euros. En 3 semaines, les boursicoteurs de dessins de félins ont dépensé 13 millions d'euros sur ce site. Dans la série des arnaques en ligne, ce site fait très fort. En achetant cette paire de chaussures 49 euros, une internaute a reçu non pas la paire commandée, mais la fiche produit imprimée sur une feuille de papier.
capture