logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 23h30 sur France 5

capture
– Mais depuis 9 mois, sa vie a changé. Elle s'est résignée? Elle ne voulait pas emménager dans une maison de retraite?
– Frédéric Pommier : Elle voulait rester chez elle. Elle ne voulait pas aller dans un "mouroir". Les circonstances ont fait que rester chez elle est devenu impossible. C'est le cas de beaucoup de personnes à cet âge-là. Il y a eu des chutes, des hospitalisations, des foulures, des cassures.
C'est devenu très compliqué, voire impossible de la maintenir chez elle avec des aides ménagères, diverses aides. On n'a pas toujours le personnel adéquat, on n'a pas toujours matière à avoir une personne en permanence à domicile. Le roulement n'est pas toujours possible et même si la famille est très présente, comme c'est le cas dans notre cas, la seule solution est parfois l'accueil dans une structure pour personnes âgées dépendantes.
capture
– Anne-Elisabeth: Elle s'y est installée ily a 9 mois et a perdu près de 20 kg?
– Frédéric Pommier : Au début, ça ne lui a pas fait de mal. Elle disait que le régime minceur était très efficace. Mais si elle a perdu autant de poids, c'est parce qu'elle trouve qu'on leur sert à manger est absolument infâme. C'est le cas dans la plupart de ces maisons. Elle dit que c'est indigne. Elle a dit qu'il fallait qu'elle écrive aux députés parce qu'ils ne devaient pas le savoir.
Elle m'a raconté des plats qui ne ressemblaient à rien. Elle aimait les plats en sauce et faire la cuisine. Là, elle dit qu'elle ne sait même pas ce qu'il y a dans son assiette. Elle a demandé ily a quelques jours et on lui a répondu que c'était du saumon. Elle a ri. Elle ne savait pas où était le saumon. Il n'y a pas d'assiette pour le fromage. On le leur met dans la main directement. Ça la gêne. Si elle a minci, c'est parce qu'elle trouve que c'est extrêmement mauvais. Elle a aussi perdu un peu le goût.
– Anne-Elisabeth: C'est irrespectueux.
– Frédéric Pommier : Oui.
capture