logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h20 sur France 5

capture
– 50 ans plus tard, c'est d'autres strates de communes qui sont touchées à leur tour. Les commerces ne sont pas tous à Toulouse. Ils sont en périphérie de ces villes-là. Il faut voir comment recréer de l'attractivité. Un centre-ville qui se meurt, c'est l'identité de la ville. Ily a le sentiment que tout fout le camp et que tout se perd. On a l'impression que la ville se vide. Le multiplexe est souvent en périphérie parce qu'il compte 8 salles alors qu'avant, il n'y en avait que 3. La pizzeria est sur le grand parking. Ily a des tendances de fond. Ce n'est pas propre à la France. Les pouvoirs locaux ont accompagné cela. On a donné des permis de construire pour ces zones commerciales. Le gouvernement n'a pas forcément la responsabilité de remettre tout ça en place. Maintenant que le pli est pris, on ne va pas revenir en arrière.
– César Roux : E.Philippe voulait faire passer un message: son équipe se soucie des territoires et compte retisser le lien avec les collectivités. L'objectif est de mettre en place un plan pour lutter contre la désertification des centres-villes et l'agonie des villes moyennes.
capture
– E.Philippe au chevet d'une France qui se dit abandonnée. Pour le Premier ministre, l'important est d'abord de revitaliser les territoires, notamment les centres-villes.
– Elisabeth Philippe : Aucune revitalisation ne se fait sans un coeur de ville accueillant, animé et dynamique, dans lequel on trouve des commerces, des lieux de vie, des bâtiments rénovés, occupés, des espaces de travail en commun, des moyens de transport adaptés.
C'est ce qui fait battre le coeur d'une ville.
– Avec cette délocalisation dans la préfecture du Lot, le chef du gouvernementjoue la carte de la proximité. C'est une opération séduction vis-à-vis du monde rural et des villes moyennes, dans un contexte tendu entre l'Etat E.Philippe a vu les choses en grand. 13 ministres l'accompagnent et tout son cabinet a fait le déplacement. F.Morel, l'un de ses conseillers, est aussi chargé de venir au contact.
– Félicien Morel : Cette délocalisation permet d'avoir une approche complète sur un territoire donné de l'ensemble des questions qui se posent.
capture