logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h20 sur France 5

capture
– Le maire et l'équipe municipale ont une stratégie de défense de leur centre-ville. Ça permet de montrer que quand on veut, quand on a des idées, on peut faire un certain nombre de choses. Le maire de Cahors n'a pas déplacé l'hôpital. Il l'a laissé dans la ville. Dans la majorité des cas, les hôpitaux sont sortis des villes, parce que c'est plus facile de reconstruire sur des terrains qui n'ontjamais été construits.
L'hôpital de Cahors, c'est 1000 emplois. Ça donne une activité économique importante. Il se bat aussi pour que son multiplexe soit dans sa ville. Le choix de Cahors est très réfléchi et permettra de faire passer le message qu'on va aider les petites villes, mais que ça dépendra beaucoup d'elles.
capture
– Paul Perri : Cahors a été beaucoup siphonné par Toulouse. La communauté urbaine, c'est environ 40 000 habitants. L'emploi se trouve à Toulouse. En France, la moitié des Français vivent dans des villes de moins de 10 000 habitants. 70 % des emplois sont créés dans les métropoles, en réalité. Il y a une très forte attraction des métropoles, et Cahors fait partie des petites villes qui ont payé la constitution de métropoles.
A Cahors, il y a aussi la volonté de nouer des contacts avec d'autres villes dans le territoire, notamment en Corrèze, à Brive, mais aussi en Dordogne, à Périgueux. Il veut apporter une réponse en matière d'aménagement de l'espace, de création d'emplois, pour donner le change à ces métropoles un peu cannibales aujourd'hui. Le maire de Cahors a un plan à proposer au Premier ministre et a aussi la capacité d'offrir une sorte de laboratoire.
– César Roux : Les petits commerces, c'est aussi ça, le sujet.
capture