logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h20 sur France 5

capture
– On va à un endroit, et ily a un peu plus que le commerce qu'on s'attend à trouver. Aux Etats-Unis, un grand réseau de banques est en train d'ouvrir dans des coffee-shop. On va à la banque en même temps qu'on consomme. Tout un écosystème se met en place, avec de la bibliothèque, de la culture... Ça fait de l'animation.
– Béatrice Giblin : Il faut donner envie d'aller à la ville.
– César Roux : Question.
– Béatrice Giblin : Qui va financer?
capture
– César Roux : La question suggère que c'est trop cher. Les prix sont supérieurs dans les petits commerces.
– Béatrice Giblin : Ce n'est pas toujours le cas. Dans les petits commerces, on achète ce dont on a besoin.
– Paul Perri : A certains endroits, on a besoin de mètres carrés.
– Jérôme Fourquet : Même si on fait un moratoire, le mal est déjà fait. Les grandes surfaces dés périphéries
– Béatrice Giblin : Quand on demande plus d'autonomie, plus de responsabilités, plus de girondisme, si on veut un moratoire, c'est qu'on veut passer par l'Etat. C'est donc un paradoxe.
– Béatrice Giblin : Non. En Allemagne et aux Pays-Bas, vous n'avez pas cette désertification.
– César Roux : Pourquoi?
– Béatrice Giblin : La densité n'est pas la même. J'insiste là-dessus. Ily a beaucoup de monde. Ça compte énormément. Ily a aussi une tradition urbaine, depuis très longtemps. La France s'est urbanisée tardivement. On était déjà à un moment de ralentissement démographique. Dans d'autres pays, ils se sont urbanisés très tôt.
capture