logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h20 sur France 5

capture
– Ça coûte de l'argent d'installer la fibre. C'est comme dans une tempête, avec EDF. Ils réparent d'abord là où ily a beaucoup de monde. Les gens isolés mettent plus de temps à retrouver de l'électricité. Si l'Etat met 100 millions d'euros sur la table, c'est pour mailler le territoire dans son ensemble. C'est une façon de faire pression sur les opérateurs, en leur faisant comprendre qu'il faut y aller.
– Paul Perri : C'est très discriminant.
C'est un phénomène marginal, en même temps. Peu de Français ne sont pas connectés. La France n'est pas le pays le plus connecté d'Europe. Dans certaines régions, l'intensité de la connexion est meilleure. Cela dit, c'est discriminant. On ne peut pas chercher de travail. Internet n'est pas un caprice. C'est un outil de connexion à la vie sociale, la vie économique, la vie politique. C'est un véritable levier commercial. Ça peut chasser une partie des gens qui vivent dans ces territoires.
capture
– César Roux : On parle de fracture numérique.
– Paul Perri : Cette fracture est brutale. Le mot est bien choisi.
– F.Guinochet: Pour les gens mal ou pas du tout connectés, et ça concerne un certain nombre de zones en France, l'Etat demande d'avoir une connexion pour tous les services publics. Vous pouvez déclarer vos impôts sur Internet. Vous pouvez déclarer vos salariés sur un compte. Si vous voulez consulter votre compte Pôle emploi, vous devez le faire sur Internet. Vous êtes obligé, chaque mois, de faire votre déclaration via Internet. On dit qu'ily a des progrès en médecine. On n'a pas parlé des déserts médicaux. L'une des solutions, dans ces régions enclavées, Mais la télémédecine sans Internet, c'est une gageure. Ce n'est donc pas un caprice. Tout passe par Internet, maintenant. Pour ceux qui en sont exclus, c'est extrêmement discriminant. Ça renvoie à une autre époque.
– César Roux : La cabine téléphonique...
capture