logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 19h00 sur France 5

capture
– Cette continuité prouve qu'il faut de la constance pour obtenir Les résultats commencent.
– Patrick: Il a raison de persévérer, de continuer de creuser ce sillon, de mobiliser les acteurs économiques et étatiques? E.Macron est appuyé par N.Hulot, qui fait partie de ceux que vous conseillez, houspillez... Voyez cet échange à propos du glyphosate.
– Nicolas Hulot : Vous ne croyez pas qu'on a eu la position la plus ferme? Vous ne croyez pas que je passe mon temps au téléphone avec mes homologues européens? La France et moi-même avons la position la plus ferme. Je me bats en interne et en externe. Merci du conseil, mais je n'en ai pas besoin pour avoir de la fermeté. Je ne fais aucune concession sur les sujets de santé et d'environnement.
capture
– Ségolène Royal : Je cherche à faire interdire le glyphosate. Quelques jours plus tard, l'autorisation du glyphosate a été reconduite pour 5 ans.
– Patrick: Que fallait-il faire?
– Ségolène Royal : La bloquer. C'est ce que je faisais quand j'étais ministre de l'Environnement. J'ai bloqué l'adoption Aujourd'hui, il a été autorisé.
– Patrick: Qu'est-ce que la France aurait dû faire?
– Ségolène Royal : Surveiller le vote des Allemands. Pour ça, il faut être autour de la table, intervenir et compter les voix. Ça n'avait pas été facile de bloquer le glyphosate lorsque j'étais ministre Là, c'est un gros raté. Même A.Merkel a désavoué son ministre de l'Agriculture qui a voté pour le glyphosate.
– Patrick: S'il n'y avait pas eu d'accord, la décision européenne aurait peut-être été encore pire. C'était prévu sur 10 ans, au départ.
capture