logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 19h00 sur France 5

capture
–  Anne-Elisabeth: Elle va déménager dans un autre établissement.
– Frédéric Pommier : Oui. Une chambre s'est Elle n'est pas certaine que ce sera beaucoup mieux, mais elle se dit que ça ne peut pas être pire. Elle attend ce moment avec une vraie joie de vieille dame de 95 ans en se disant qu'elle est toujours là et que rien ne peut lui arriver de pire. Elle va continuer à lire et à sourire à la vie.
– Anne-Elisabeth: Et sa voix porte.
– Frédéric Pommier : C'est important parce que c'est la fin de vie, à partir de 95 ans. Mais ce qui compte, c'est le mot "vie". C'est de la vie. Il faut que nous tous, enfants, petits-enfants, accompagnants, politiques, nous accompagnions cette fin de vie qui est encore de la vie, avec le plus de bienveillance et de douceur possible.
– Anne-Elisabeth: Merci. Vous voudrez bien embrasser Suzanne pour nous. Restez avec nous. S.Royal n'est plus ministre de l'Ecologie, mais elle fait entendre sa voix, notamment sur l'épineux dossier de Notre-Dame-des-Landes. Elle est sur notre plateau.
capture
– Ségolène Royal : Bonsoir.
– Anne-Elisabeth: Bienvenue.
– Patrick: Bonsoir.
– Ségolène Royal : Pour l'instant, je ne suis pas au PS. Mon parti, c'est la planète. Je suis sur une autre préoccupation.
– Patrick: Une autre planète?
– Ségolène Royal : La nôtre quand même.
– Patrick: Mais vous houspillez des ministres, des décisions. E.Macron vous semble-
– il engagé dans une action sincère et déterminée contre le réchauffement climatique?
– Ségolène Royal : Oui, je le pense. Il a réussi en dehors des normes et des agendas prévus par les organisations internationales
– Patrick: Il a eu raison de dire qu'on était en train de perdre la bataille?
capture