logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 19h00 sur France 5

capture
– Ma grand-mère m'a dit qu'on allait la prendre pour une folle si elle le racontait.
– Anne-Elisabeth: On lui a demandé des comptes.
– Frédéric Pommier : C'est effectivement de l'humiliation.
capture
– Anne-Elisabeth: C'est pourquoi vous avez décidé d'écrire cette tribune. C'est votre grand-mère qui vous l'a demandé?
– Frédéric Pommier : Elle ne me l'a pas demandé, mais elle en est très heureuse. Elle trouve qu'on n'en parle pas assez. Elle est heureuse pour elle parce qu'elle trouve que c'est une marque d'attention et de respect de parler de ce qu'elle peut connaître dans ces établissements. Elle est heureuse aussi pour tous ceux qui n'ont pas la parole, parce qu'ils sont très nombreux.
– Anne-Elisabeth: Ils constatent la même chose, mais n'osent pas parler.
– Marion: Certains ne peuvent parce qu'ils ont eu un accident. Ily a des choses pires. Certaines familles disent retrouver leurs parents avec un bleu. On leur dit qu'ils sont tombés.
– Anne-Elisabeth: On les oublie dans leur chambre pendant les repas.
– Frédéric Pommier : On n'a pas le temps de faire leur toilette. Je parle pour elle mais aussi pour tous les autres qui ne parlent pas et pour toutes les familles qui disent ne pas avoir la possibilité de parler.
Ily a d'abord la peur de représailles sur le résident. C'est partagé par beaucoup de familles. Ily a la honte et la culpabilité. Tout le monde fait comme il peut avec les moyens qu'il a. Raconter ce qui se passe pour son parent, c'est très difficile. On a cherché d'autres solutions et il n'y en a pas. C'est difficile de raconter que ça se passe comme ça.
capture