logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 17h45 sur France 5

capture
–  P.Perri: Si ce sont des baux commerciaux privés, vous paierez le prix du marché. En revanche, la collectivité peut vous donner un coup de pouce. Elle peut vous aider sur les cotisations sociales, vous faire un prêt à taux zéro... Il faut quand même investir un petit stock de capital. Il faut d'abord observer si le commerce que vous voulez ouvrir correspond à un besoin exprimé. Parfois, on voit des commerces qui se développent alors qu'il y a une surcapacité de l'offre. 3 ans après, on s'étonne que la moitié des entreprises ferment. Il faut vendre ce que les consommateurs attendent. Ça commence par là. Ily a de plus en plus de boulangers, de bouchers, de charcutiers... Ily a un retour des commerces de bouche. Pourtant, ils avaient commencé à disparaître. Les Français sont en train de se réapproprier la table, leur consommation. Ça fait 20 ans que je n'ai pas mis les pieds dans un hypermarché. Je vais chez les petits commerçants.
– Béatrice Giblin : Les Français ont aussi des petits à nourrir.
capture
– Paul Perri : En réalité, les Français se réapproprient la proximité. C'est mieux et c'est plus agréable.
– César Roux : Certains Français doivent se dire que vous, vous pouvez le faire et vous avez de la chance.
– Paul Perri : C'est vrai.
– Béatrice Giblin : Si vous rénovez un centre-ville et que vous avez eu une politique d'achat de la part de la mairie, vous pouvez faire venir une librairie et d'autres commerces valorisants en leur faisant des baux commerciaux avec un loyer bas, pendant quelques années, pour les inciter à venir.
capture